octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

MUNDIALITO 42eme: Nou la Pi Rèd de Desdunes a étrillé Accolade de Pont Gaudin par 3 buts à 0.

3 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Après l’accident mortel du vendredi 9 août dernier lors de leur dernière prestation dans la compétition impliquant un autobus ramenant ses fans à Desdunes, l’équipe Nou la Pi Red a été très attendue par le public du Mundialito dans le cadre de ces huitièmes de finale. En effet, cette équipe a été sans pitié pour son homologue Accolade de Pont Gaudin qu’elle a massacré cet après-midi au Parc Vincent sur le score de 3 buts à 0 pour confirmer sa place de qualification pour les quarts de finale de la compétition.

Cet événement tragique signalé plus haut n’a pas découragé les fans de Nou la Pi Red qui se sont déplacés en grand nombre aujourd’hui encore pour venir supporter leur équipe. D’ailleurs, Plusieurs autobus de Desdunes ont été remarqués dans le parking du Parc Vincent et après le match, il a été constaté comment les fans s’empressaient pour réclamer leur place au sein de ces véhicules. A l’entame de cette rencontre, on avait l’impression que l’équipe de Pont Gaudin pouvait faire jeu égal avec son homologue de Desdunes. Cependant, au fil des minutes, Accolade perdait les pédales. Nou la Pi Red arrivait à tenir le match par le bon bout en monopolisant le ballon. Cette domination allait être concrétisée dès la dixième minute de jeu par l’intermédiaire de Grégory Saint Fleur qui a lancé véritablement les hostilités en ouvrant le score pour ses coéquipiers de Desdunes. La défense d’Accolade qui jouait très haut n’a pas pu contenir l’intelligence de Grégory alias Ti Messi, joueur du Baltimore, qui a bénéficié une belle passe dans le dos de la défense qui réclamait à tort un hors jeu. Ti Messi a fait parler sa pointe de vitesse, il a évité la sortie du gardien grâce à un contrôle exécuté avec brio pour mettre le ballon dans le camp vide. Le but est fantastique. Les fans de Desdunes exultaient de joie.

Les protégés de Peterson Lamothe, l’entraîneur d’Accolade, ont tenté de réagir pendant le reste de la première période, ils n’arrivaient pas à faire sauter les cadenas qui verrouillaient la défense de Desdunes. L’arbitre a envoyé les acteurs à la pause sur ce score d’un but à zéro.

Après la pause, la situation allait se compliquer davantage pour les jouers de l’équipe de Pont Gaudin. Sur le terrain, ils n’avaient plus de repère, malgré les vaines tentatives de Ortega, le dossard 2, pour recadrer ses coéquipiers. Nou la Pi Red de Desdunes a pris le contrôle total de la rencontre. Le petit Jimmy Ordenat qui portait le numéro 16 a fait une incursion dans la défense de l’équipe de Pont Gaudin, il a passé en revue une bonne partie de cette défense avant de marquer le deuxième but de son équipe. Les carottes ont été pratiquement cuites pour les poulains du coach Lamothe qui ne savaient à quel saint se vouer. Comble de malheur, ils ont encaissé un troisième but au cours du temps additionnel.

Pour sa première participation à la compétition, l’équipe Nou la Po Red de Desdunes a fait forte impression. Cependant, elle n’aura pas la partie belle en quart de finale puisque son adversaire sera un ancien champion de la compétition répondant au nom de Parvincia. Une affiche qui mettra aux prises Nou la Pi Red de Desdunes et la pimpante équipe de Parvincia sera interdite aux cardiaques.

Le tableau des quarts de finale pourra être complet dès demain après-midi après le résultat du match Gonaivia contre La Terreur. Cette rencontre qui avait démarré la série des huitièmes de finale n’arrivait pas à terme. Elle a été interrompue par une forte pluie qui rendait impraticable la surface de jeu.

Joanes Clairzius, Radio Trans Atlantique
clairziusjoanes@gmail.com