ven. Avr 3rd, 2020

Haïti-Sécurité: « le Président est incapable de remplacer le DG de la PNH », dixit Joseph Lambert

2 min read
Spread the love

Alors que le mandat de l’actuel Directeur Général de la Police Nationale, Michel-Ange Gédéon arrivera à terme à la fin de ce mois, le débat autour de son remplacement retient l’opinion depuis des jours.

Au palais national, le débat s’agite. Plusieurs noms sont sur la table pour remplacer l’actuel DG de la PNH malgré que certaines ambassades, les plus puissantes aient exprimé leur plein soutien au renouvellement du mandat de Michel-Ange Gédéon. Mais la légalité de ce remplacement constitue un véritable problème au regard de la loi.

Une question qui interpelle le Sénateur Joseph Lambert. Sur son compte Twitter il a réagit. « La grande insécurité persiste. Le Président est incapable de remplacer le DG de la PNH. Il faudrait un Conseil des Ministres(art 141 const.). Or, pas de gouvernement. Il est urgent qu’un accord politique vienne remettre les institutions », écrit l’élu du Sud-Est, trois fois président du sénat de la République,très sensible à la question de la sécurité en Haïti.

Son intervention aurait pour but de freiner tout éventuel projet de Jovenel Moïse qui viserait à violer la loi mère. Aucune garantie que la remarque de Joseph Lambert que plus d’un pourrait considérer comme logique, sera prise en compte.

Voila ce que dit l’article 141 de la constitution de 1987 amendée: « Le Président de la République, après approbation du Sénat, nomme par arrêté pris en Conseil des Ministres, le Commandant en Chef des Forces Armées, le Commandant en Chef de la Police, les Ambassadeurs et les Consuls généraux et les conseils d’administration des organismes autonomes.

Partagez nos articles
0Shares