jeu. Nov 26th, 2020

” AMIH déplore avec la dernière rigueure l’acte de violence que subit le photo journaliste Chery Dieunalio*

2 min read
Spread the love

This post has already been read 34 times!

Dans une note de presse rendue publique en date du mardi 24 Septembre 2019. L’Association des Médias Indépendants (AMIH) condamne avec toute leur force l’acte de violence commis par le Sénateur du Nord, Jean Marie Ralph Fethiere lors de la séance avortée au sénat de la république le lundi 23 septembre.

Dans cette note de presse, dont une copie a été acheminé à notre rédaction, l’AMIH, appel le commissaire du gouvernement a penché sur ce dossier en vue de punir selon la loi l’auteur constaté de cet  acte, et elle tien d’une autre part à déplorer tous les actes violents perpétrés au moment des manifestations.

*Lisez L’intégralité de la Note.*

24 Septembre 2019

Affaire Fethiere : Communique de presse de l’AMIH

L’Association des Medias independants d’Haiti (AMIH) condamne les actes de violence commis par le senateur Jean-Marie Ralph Fethiere lors de la seance avortee du lundi 23 septembre au Senat de la Republique, au cours desquels un photo-journaliste, Chery-Dieu Nalio travaillant pour Associated Press, a reçu une balle au menton et deux autres personnes ont été blessées .

Des images publiées sur les reseaux sociaux montrent  clairement que le sénateur qui n’était pas agresse physiquement est descendu de son véhicule alors qu’il s’appretait a partir- pour faire feu sur des manifestants qui, semble-t-il, lui lancaient des invectives et tentaient d’ouvrir la portière de son véhicule.

L’AMIH exige que le commissaire du gouvernement ouvre une investigation sur l’acte grave et menacant vis-a-vis de l’ordre public, pose par le senateur Jean- Marie Ralph Fethiere  , qui a fait au moins 2 victimes, etant donne qu’on est encore dans le delai du flagrant delit et que  l’acte s’est produit au vu    de tous, dans l’enceinte du Parlement.

L’Association des Medias Independants d’Haiti exige justice et reparations pour le photo-journaliste victime, en meme temps qu’elle condamne toutes les autres violences perpétrées au cours des manifestations du 23 septembre 2019 pour  reclamer la demission d’autorités politiques.

Georges Venel Remarais

President

Facebook Comments

This post has already been read 34 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »