octobre 23, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Lettre ouverte Marie Diénane Borgelin JOSEPH Commissaire principale de police de Saint-Marc Objet: dénonciation

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dimanche 29 septembre 2019

Lettre ouverte

Marie Diénane Borgelin JOSEPH
Commissaire principale de police de Saint-Marc
Objet: dénonciation

Madame la CP de Saint-Marc,

Par la présente, je ne vous félicite du tout pas du travail que vous réalisez dans la commune. Car, il est trop politiquement motivé.

Je dénonce *fermement* votre caractère arbitraire qui est un incitatif à la violence aux conséquences incalculables dont Jovenel MOÏSE et vous serez les seuls responsables. Tout en prenant ma distance vis à vis des attaques sur les commissariats et sous commissariats, je vous invite à vous rappeler les principes éthiques et déontologiques qui guident un vrai policier en vue d’honorer l’institution apolitique qu’est la PNH dont vous êtes membre.

*Madame la CP de Saint-Marc*, votre présence à la tête de la PNH dans la juridiction a été et est encore pour réprimer les manifestations, bloquer tout élan visant à réclamer le procès des fonds PetroCaribe et maintenant maltraiter, pourchasser, arrêter, torturer et humilier la population de Saint-Marc en général et les jeunes leaders en particulier pour les faire payer les exploits du 17 octobre 2018 où le cortège présidentiel était l’objet de jets de pierres et de bouteilles.

Dans cet objectif, vous entamez votre course à la recherche des militants en vue de les intimider pour tuer le mouvement visant à combattre la corruption avec pour corollaire  la réclamation de la démission pure et simple de Jovenel MOÏSE du pouvoir dont le nom est cité 69 fois dans le rapport de la Cour supérieure des Comptes. Ce samedi 28 septembre 2019, vous avez ordonné d’agresser et de maltraiter des jeunes tels : Strovensky JN BAPTISTE (Dooby), Anuel FORTUNÉ, Djamson J. DORÇANT qui coordonnent, entr’autres, le mouvement de protestations dans la Commune. *Vous n’avez pas épargné l’avocat Lewis MÉDULMÉ qui les a accompagnés*.

Cette attitude rétrograde et dictatoriale à ce carrefour de manifestations nationales et populaires rappelle les périodes allant de 1991 à 1994 et de 2003 à 2004 où des attachés faisaient la chasse des militants. Cette mission politique qui vous a été confiée, Mme la CP, vous empêche de *sécuriser la ville*. *La population subit des attaques, des vols à main armée. Les activités nocturnes fonctionnent au ralenti. Pire, vous ne travaillez pas pour* résoudre le conflit armé entre les gangs de Savien, Barrage, Poste Pierrot, etc. Ces combats engagés entre gangs armés engendrent et renforcent le phénomène d’insécurité qui dépasse votre compétence qui laisse planer des doutes.

*Votre mission politique est la seule tâche importante pour vous*.  Vous avez déjà fait plus d’une dizaine de blessés par balles, plusieurs arrestations et vous gardez encore à vue près de 10 manifestants pour des motifs que vous allez vous-même inventer alors que le défi reste l’insécurité à travers les rues et les coins de la commune.

Madame la CP de Saint-Marc, ma démarche est la dernière de la sorte. Je vous exhorte à prendre les décisions qu’il faut afin de rendre à la ville de Saint-Marc la sécurité et la paix qu’elle a toujours connue.

Pour authentification:

Frantz ULYSSE
Maire adjoint de de Saint-Marc

Cc: Maire principal de Saint-Marc
Cc: Commissaire du gouvernement de Saint-Marc
Cc: Inspection générale de la PNH
Cc: La presse