octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Un président prisonnier en son propre pays restant à la merci de l’international.

1 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président est prisonnier dans le palais, il est incapable de se déplacer, s’il n’y a pas une présence importante policière il ne peut pas se rendre à n’importe quel endroit dont il veut.

En temps normal, le président se déplace pour aller travailler afin de garantir la bonne marche des institutions, de prendre des décisions qu’il lui faut au nom des promesses de campagne qu’il a fait. Cependant, puisqu’il fait face à un problème de légitimité, le peuple ne se reconnaît pas en lui, il n’a qu’à rester chez lui et passer son mandat chez lui.

Il peut prendre les décisions pour sa famille politique et ses amis.

En sommes, le prisonnier reste et demeure encore au palais national à la merci du core groupe qui, est divisé sondépart de ce dernier. A titre de rappel, l’international qui refuse d’accepter le départ du président en 2004 n’avait pas cette position.

Le core groupe semble plonger avec le président et sa famille politique dans la corruption qui empêche au pays de trouver la voie du changement.

Bendjy Deriphonse, citoyen engagé.