octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

anc L’ancien rebelle anti-Aristide et ex membre des para-militaires exige le depart du Ppresident Jovenenl.

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’anc

L’ancien rebelle anti-Aristide et ex membre des para-militaires FRAPH, presse le président Jovenel Moïse de démissionner de son poste dans les plus brefs délais.» Démissionnez! Démissionnez! Démissionnez! », a martelé Louis Jodel Chamblain en s’adressant au chef de l’État, craignant que la société haïtienne ne sombre dans la guerre civile.Chamblain demande au premier mandataire de la nation de donner une chance au pays et lui conseille de ne pas laisser le peuple se charger de le faire quitter le pouvoir.« Ce n’est pas l’opposition qui va faire partir Jovenel Moise, c’est le peuple qui a faim.L’ancien militaire des FADH (Forces Armées d’Haiti) de rééditer son exploit de 2004, lorsqu’avec Guy Philippe, Ravitz et autres, il a levé une bande armée contre le président Jean Bertrand Aristide pour le chasser du pouvoir.Chamblain juge que le président Jovenel Moise n’est pas à la hauteur de sa tâche et a agi pendant ces trois dernières années afin de donner raison au qualificatif accolé au pays par Trump.Pour Chamblain, le président américain doit dire un mot dans cette affaire s’il ne souhaite pas que le parti républicain perde les prochaines élections.
Texte de rezonodwes.com relayé par ZONE509

le président Jovenel Moïse de démissionner de son poste dans les plus brefs délais.» Démissionnez! Démissionnez! Démissionnez! », a martelé Louis Jodel Chamblain en s’adressant au chef de l’État, craignant que la société haïtienne ne sombre dans la guerre civile.Chamblain demande au premier mandataire de la nation de donner une chance au pays et lui conseille de ne pas laisser le peuple se charger de le faire quitter le pouvoir.« Ce n’est pas l’opposition qui va faire partir Jovenel Moise, c’est le peuple qui a faim.L’ancien militaire des FADH (Forces Armées d’Haiti) de rééditer son exploit de 2004, lorsqu’avec Guy Philippe, Ravitz et autres, il a levé une bande armée contre le président Jean Bertrand Aristide pour le chasser du pouvoir.Chamblain juge que le président Jovenel Moise n’est pas à la hauteur de sa tâche et a agi pendant ces trois dernières années afin de donner raison au qualificatif accolé au pays par Trump.Pour Chamblain, le président américain doit dire un mot dans cette affaire s’il ne souhaite pas que le parti républicain perde les prochaines élections.

Texte de rezonodwes.com