octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Éditorial: Jovenel Moïse, révolté, s’attaque sévèrement aux « intouchables du système »

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Président Jovenel Moïse vient d’envoyer un signal clair contre la tradition. Il a osé remettre en question des contrats léonins signés entre l’État Haïtien et des « intouchables du système. » ce qu’il appelle les « héritiers du système ». il n’a comme unique arme de combat que les lois de la République. Dans un pays où la faiblesse des institutions étatiques et la pauvreté de la majorité du peuple Haïtien, susceptibles d’ouvrir la brèche à la manipulation et à la déstabilisation politiques en vue de faire échec à toutes les grandes décisions des dirigeants de l’État au profit de la majorité.

Sans peut-être se soucier de ce qui arriva au Père de la patrie, l’Empereur Jean-Jacques Dessalines, lors qu’il prononça cette célèbre phrase qui lui a coûté son assassinat au Pont rouge, à peine deux années après avoir conquis notre liberté comme Premier Peuple noir indépendant du monde. « Et ceux dont leur père sont en Afrique, n’auront-ils donc rien ? »

Sans tenir compte, plus près de notre histoire, de l’ancien Président Jean-Bertrand Aristide isolé et capoté pour avoir refusé d’obéir aux « héritierss du système ».

Le Président de la République, révolté, s’attaque sévèrement aux intérêts des intouchables du système »

Le Premier citoyen de la Nation a pété les plombs dans sa dernière conférence de presse donnée au Palais national le mardi 15 octobre 2019. Il a illustré le système en trois composantes: Les héritiers, les détenteurs du monopole économique; les gardiens, les défenseurs (des leaders politiques, religieux, médiatiques, entre autres) qui soutiennent ces « héritiers » pour se faire une place au soleil; Les victimes, les exploités et les exclus.

Moins de soixante douze heures après cette sortie fracassante, les contrats de Haytrac, Sogener et E-Power pour la fourniture d’énergies électriques sont remis en question par l’Etat Haïtien. Le taux des prêts et de placements léonins octroyés par l’État à des particuliers, dont l’homme d’affaires, Réginald Boulos, seront révisés à la hausse.

Le chef de l’État a-t-il voulu insinuer à cette population qui exprime sa frustration face à la dégradation de sa condition de vie que la présidence ne peut plus continuer à être la fusible de ce système mafieux apparemment invisible. Il a dénoncé avec véhémence le favoritisme et l’exclusion sur lesquels fonde le système et a demandé à la population de l’accompagner dans la lutte pour le changement véritable du système. Reste à savoir quel sort connaîtra ce petit David qui ose toucher aux intérêts des Goliath.

Pierre Frédo