octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Marche des policiers pour exiger les autorités de prendre conscience de leurs conditions inhumaines dans lesquelles ils travaillent .

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comme annoncé depuis une semaine,des dizaines de policiers et policières ont gagnés les rues de la capitale et du département du nord plus précisément aux cap haitiens,ce dimanche pour exiger de meilleures conditions de travail.
Il était environ 9hres 45 am,un groupe de policiers ont fait leurs apparitions sur plusieurs motocyclettes,vertu de maillots blanc avec effigie du bicolore national et des écriteaux comme « la polis se pam se paw.wi la polis gen dwa ak yon sendika »
Malgré les pressions exercées par le haut commandement de l’institution. Vers 10 hres 15 am des dizaines de policiers étaient déjà sur place pour commencer à macher.
Partis de carrefour de l’aéroport baptisé carrefour de la résistance par l’opposition politique.plusieurs dizaines de citoyens supportant leur marche,ont parcouru pacifiquement toute l’autoroute de delmas pour aboutir jusqu’au devant les locaux de la direction générale de la police nationale à Pétion ville.
Sur toute la route ils scandaient des slogans hostiles au haut commandement de la police nationale d’Haïti.
En arrivant devant les locaux de la direction générale de la police,un bagarre c’est éclaté entre le commissaire de Pétion ville Paul Ménard et un agent qui manifestait.heureusement les policiers qui étaient placés pour sécuriser l’enceinte de l’institution avaient fait irruption entre eux pour éviter le pire. Quand même ils ont livrés leurs messages.
Leurs revendications: le droit de se réunir en syndicats, un meilleur salaire, une vraie assurance de santé, la prise en charge des familles des policiers tués en fonction entre autres, un programme d’accompagnement pour les policiers handicapés dans leur travail.
Avant de terminer la marche ils ont demandés aux parents et amis des policiers présent de coller les photos des policiers victimes par balle.
La marche des policiers ont subis des agressions de la part des hommes armés de delmas 95. Les policiers ont répliqué en tirant beaucoup de cartouches. Un des hommes de cette dîtes gang a été atteint d’une balle à l’ estomac ,ces partisans l’ont emportés .
Rappelons que durant tout le parcours les policiers et policières ont précisés par des pancartes, que ce mouvement est apolitique. En concluant la marche, les policiers menacent de donner une autre forme à leur mouvement si rien n’est fait pour satisfaire leurs revendications.
Le Tout Au Pluriel Magazine