octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Pêche : participation de quatre experts haïtiens à des colloques en France sur les aires marines protégées

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Ministère de la Transition écologie et Solidaire (MTES) et l’Agence Française pour la Biodiversité ont organisé, la semaine écoulée, à Brest (Ouest) et à Biarritz (Sud-Ouest), en France, des colloques scientifiques sur les aires marines protégées, auxquels ont pris part quatre (4) experts haïtiens de la pêche et de l’aquaculture.

Selon un document du Ministère de la Transition écologique et Solidarité MTES, l’océan et les eaux intérieures (mers, lacs, rivières/fleuves et réservoirs) procurent des avantages importants à l’humanité, englobant la sécurité alimentaire et nutritionnelle provenant de la pêche et de l’aquaculture, le développement économique et social provenant de la pêche et de l’aquaculture, du tourisme maritime et côtier, etc.

Par conséquent, selon le Ministère de la Transition écologique et Solidarité MTES, se rendre compte du plein potentiel des océans et des eaux intérieures exige un changement de paradigme, demande d’adopter une nouvelle approche responsable et durable qui est plus respectueuse de l’environnement, efficace socialement et économiquement. « Cela arrive à un moment crucial où la nécessité pour la nourriture et les ressources de l’océan augmente rapidement face aux besoins de la population croissante ».

« En Haïti, la consommation moyenne de poisson par personne par année est de 3,5 kg alors que celle de la Jamaïque est environ de 37,5 kg. Pourtant, Haïti dispose d’un important potentiel de développement de l’aquaculture et de la pêche continentale (pêche en lac) ».

Après Cuba, Haïti est le pays des Caraïbes qui possède le plus de ressources en eaux intérieures. Le secteur emploie près d’un millier de personnes directement (c’est sûrement beaucoup plus si on ajoute les populations dont le revenu repose en partie sur la pêche comme les pêcheurs continentaux). Ces sous-secteurs ont donc un fort potentiel de développement.

Tendance mondiale de la pêche

Selon le Ministère de la Transition écologique et Solidarité MTES, la pêche et l’aquaculture apportent une contribution significative à la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance de millions de personnes dans le monde.

La participation de ces quatre (4) experts haitiens s’inscrit dans le cadre d’une expertise scientifique collective sur les pêches artisanales en Haïti réalisée par l’Institut de Recherche pour le Développement à la demande du Ministère de l’Agriculture et financée par la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

Grâce à ces colloques scientifiques, les experts vont pouvoir permettre l’exploitation durable des ressources vivantes de la mer, nourrir la population et gérer les ressources des mers tropicales.

Enfin l’objectif de cette expertise est d’apporter au Ministère de l’Agriculture une aide à la décision stratégique concernant la question du développement de la pêche en Haïti dans toutes ses composantes ( production, transformation, commercialisation, formation).

Par Biondy Effero Léon