octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

« Si je suis venu, c’est parce que rien n’a changé » : fortes tensions pour l’anniversaire des « gilets jaunes »

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier anniversaire du mouvement a été marqué par des violences à Paris et dans certaines grandes villes, ce samedi. A 18 heures, selon le préfet de police de la capitale, 113 personnes avaient été interpellées.

Des violences à Paris et un retour sur les ronds-points de France : le premier anniversaire des « gilets jaunes », qui ambitionnaient de donner un second souffle à leur mouvement de contestation sociale inédit lancé il y a un an, a été marqué, samedi 16 novembre, par le retour du chaos à certains endroits de la capitale.

Pour cet « acte LIII » (53), les « gilets jaunes » – qui avaient rassemblé 282 000 manifestants lors du samedi inaugural, le 17 novembre 2018 –, cherchaient à faire renaître la « révolte des ronds-points » qui avait ébranlé le mandat d’Emmanuel Macron mais ne rassemblait plus que quelques milliers de personnes ces derniers mois.

Plusieurs milliers de personnes étaient attendues dans la capitale, où les autorités redoutaient l’intervention de « 200 à 300 “ultrajaunes” et de 100 à 200 militants d’ultragauche ». Epicentre de plusieurs samedis violents, les Champs-Elysées, interdits à toute manifestation, ont été épargnés. A 18 heures, la préfecture de police de Paris faisait état de 113 personnes interpellées.

Ce soir, la situation semble se calmer. Des « gilets jaunes » et d’autres mouvements comme Extinction Rebellion France occupent cependant l’ancienne salle de concert La Flèche d’or dans le 20e arrondissement de Paris, selon notre journaliste sur place. Objectif : en faire une « maison des peuples » pour œuvrer au « croisement des luttes » au moins jusqu’à la grève du 5 décembre.
Via Le monde
Par Aline Leclerc , Pierre Bouvier et Cécile Bouanchaud
Publié aujourd’hui par

Stael Jean (SJ): Juriste et Jounaliste Le Tout Au Pluriel mag