octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Est-ce que Saint Jovenel après des années de mensonges et de désinformation va dire la verité sur la question d’électricité ?

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Suite de l’editorial : L’apprenti Dictateur, Jovenel Moise et le Petrodilapidateur Laurent lamothe unissent leurs forces pour mieux mentir à la population.-)_*

_*Le dossier électricité n’a rien à voir avec l’intérêt des populations. Il évoque plutôt une guerre tridimensionnelle, initiée et planifiée par Laurent Lamothe, mais exécutée par Jovenel Moïse selon les étapes suivantes :_*

1-Ecraser les groupes qui financent ou sont susceptibles de financer l’opposition.  SOGENER est identifié comme un de ces groupes.  (Profiter pour punir Dimitri Vorbe, Don Kato tous ceux qui ne se conforment pas au programme PHTK)

2-Remplacer ces groupes par d’autres structures de production d’énergie électrique, privées dans lesquelles Jovenel et Laurent (sans oublier Michel Martelly) ont des intérêts.  (Ce qui n’a pas pu etre finalise sous Martelly doit etre consolide sous Jovenel.  L’imprévu ?  Les manifestations anti-Jovenel et les dossiers Petrocaribe, Sofidai, Dermalog, Mercenaires, La Saline, Lapin-Cabrit, et tant d’autres…)

3-Faire une alliance, sur conseil de Laurent Lamothe, avec le Groupe Bigeo qui veut rentrer dans la production énergétique à n’importe quel prix.   (le Projet Lafitto n’a pas marché aussi bien que prévu.  Un pied dans la production électrique redonnerait au Groupe Bigeo un nouveau souffle !)

Mais au delà des intérêts pécuniaires, l’obscurité des contrats d’électricité offre deux avantages :
A- L’avantage de faciliter la répression politique dans les quartiers populaires
La carence d’éclairage permet d’augmenter le climat de peur ; réduit les réseaux de communications (recharge de téléphone, accès a la radio, à l’internet et à la télé…).  Elle facilite également les crimes de toutes natures, et l’impunité reconnue. A rappeler que les conséquences de l’arrêt de la production électrique de Sogener affecte surtout les quartiers populaires –les quartiers aisés ne ressentent pas la carence car ils ont, depuis longtemps, des génératrices pour pallier au déficit de production électrique.
B- Alimenter la propagande d’Etat
Le dossier électricité, traité comme l’Etat le fait, ne vise pas à résoudre les carences du secteur, mais à établir des boucs émissaires qui devront porter la responsabilité des abus de la Présidence de Jovenel Moise et nourrir les campagnes de désinformation orchestrées par Laurent Lamothe et lui, avec l’aide d’Antonio Sola. Des lobiyists sont retenus aux Etats Unis pour compléter la fabrication d’une version mensongère de la realité locale.

Le dossier SOGENER donne une excuse à Jovenel pour ne pas devoir expliquer pourquoi il ne peut pas payer les factures de pétrole et pourquoi âpres avoir promis l’électricité 24 sur 24, les circuits énergétiques et la production d’électricité n’ont jamais été aussi mauvaises depuis 13 ans.

Jovenel préfère créer un faux drame, refuser de négocier, pour avoir l’excuse de dire : sepa fot mwen.  Se moun kouran yo ki responsab « tout bagay ».

En fait, le dossier Sogener est une excuse pour pouvoir blâmer pour les 18 mois de carence d’électricité qui vont suivre pendant que Jovenel et Laurent montent leur usine électrique, qu’il vont ensuite présenter à la population, avec le Groupe Bigeo, leur associé, comme le projet de sauvetage électrique national de la nation.

A ce moment la population sera si heureuse d’avoir quelques heures de courant, qu’elle ne s’inquiétera même pas du prix du kilowatt heure; et le prix, à ce moment, sera certainement plus cher que celui d’Epower, de Sogner et de Hayrac à l’heure actuelle.

« Lè wap kouri pou larivyè, atansyon pou ou pa tombe nan lan mè !»

Robelto Blaise Flanky