octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

HALTE AUX FOSSOYEURS DE LA PATRIE

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halte aux dirigeants politiques et aux soi-disant leaders dont les actions conduisent le pays à la ruine par l’étranglement systématique de la vie et de l’économie nationale. La sourde oreille de part et d’autre continue d’encourager les coups d’état destructeurs alors que le peuple qui souffre crie sa colère et réclame un dialogue constructif et inclusif pour un véritable changement de système basé sur le sens du civisme, l’honnêteté et l’efficience dans la gestion de l’État.

Aujourd’hui la Misère et les Gangs Armées règnent en maîtres ! L’ignorance aveugle des causes historiques de nos malheurs conduit sans cesse à ces mobilisations irrationnelles et répétitives destructrices de l’économie nationale entrainant la Nation vers les bas-fonds de la misère généralisée et la multiplication de gangs armées qui se divisent l’espace public où ils règnent en maître. C’est l’aveuglement total où même les couloirs humanitaires sont ignorés et femmes et enfants sont violentés. Ca suffit !

Leaders de l’opposition, arrêtez vos actions destructrices de la Nation qui vont à l’encontre des droits légitimes du citoyen à la vie. Continuez à emprunter la voie du dialogue commencé au Marriott et calmez l’ardeur irrationnelle de vos militants en quête de leadership éclairé !

Monsieur le Président, soyez sincère en entamant cette nouvelle démarche de dialogue inclusif. Vous portez sur vos épaules toute la responsabilité de l’avenir du pays. Fort du dernier rapport désastreux de la BRH faisant état de l’effondrement de l’économie nationale, vous vous devez de prendre des mesures de redressement justes et immédiates en permettant aux entités étatiques de jouer pleinement leur rôle. Vous devez aussi agir pour combattre la montée de violence en sollicitant l’aide des « Grands Amis d’Haïti » pour assister la Police qu’il faut jusqu’ici applaudir et les Forces Armées en balbutiement. Il est grand temps pour vous de rétablir l’intégrité du terroir, la libre circulation et la paix des rues.

J’ai 102 ans et je continue de rêver d’un beau pays où il fait bon vivre pour tous, d’une Haïti Centre Historique et Culturel de la Caraïbe.

Aurai-je le bonheur de la voir à ses débuts avant mon départ pour l’au-delà ?

Odette Roy Fombrun