octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

La politique de l’erreur en Haiti

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La politique est l’art de rendre possible le souhaitable, mais elle opère dans l’ignorance des conséquences futures de ses décisions. Elle suit des lignes d’affrontement qui, certes, peuvent s’avérer dramatiques mais n’en demeurent pas moins rationnelles. En Haïti nous sommes dans une lutte politique perpétuelle et sans issue depuis l’avènement de la démocratie ( dite importée sans épurée) dans ce pays et Jamais les luttes n’ont pour but le bien-être de la collectivité mais plutôt d’arriver à la satisfaction d’intérêt personnel en utilisant les révendications populaires de la masse souffrante. Ainsi la présentation des Problèmes du pays lors des moments de crise sont Toujours Malheureusement erronés. Et la représentation de la crise dans les débats est souvent mal posée au point de noyer les contradictions en des referenciels classiques qui tiennent pas compte de la complexité des enjeux de classes sociales.

En Général la Juste place aux Problèmes du pays n’a jamais été une priorité, pour cela dans les crises politiques Haïtiennes les slogan des manifestants ou des Groupes politiques résument très souvent l’idéal d’une lutte sans vision sans Objectif. Ce qui ne devrait pas être le cas, c’est pourtant sur cette «Politique de l’erreur» que repose l’éternel dérèglement des luttes de pouvoir en Haiti depuis des décennies.Dans certains cas, on peut parler d’erreurs les plus graves, à la fois parce qu’il eut été possible de ne pas prendre cette voie et qu’elle entraine des conséquences à l’inverse de ce que l’on visera et de ce que l’on croyait. On peut prendre l’exemple de la dédolarisation de l’économie Haïtienne prise par le Président Moïse et ses autres mauvais choix de politiques publiques; il en est de même pour ses opposants qui s’identifient aux différents mouvements de lock de la Vie économique du pays ou la Vie Tout court dans la république. Ce que ces camps ou nous autres Haïtiens devont admettre nous serons tous grandement victimes des effets de ces erreurs politiques.

Le problème de nos Hommes politiques quelque soit le camp où ils se trouvent c’est qu’ils n’ont pas la sagesse d’éviter le ridicule quand des scénarios virent à la catastrophe. Aujourd’hui, il est plus qu’urgent que les problèmes du pays soient posés dans des débats de fond pour éviter cette fourmilière d’incompréhension perpétuelle et mortifère..

Gaddy Limage,Av