octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Newton St-Juste cherche à ressusciter Ucref et Ulcc pour saisir les biens des Vorbes

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À travers une requête, les avocats de l’État haitien agissant pour le compte personnel de Jovenel Moise, signifient au Parquet d’instruire deux entités somnolentes, l’Unité centrale de Renseignement financier (UCREF) et l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULCC) aux fins de saisir les biens et avoirs des Vorbe. Cette assignation faite suite aux refus des concernés de répondre à la convocation de Jacques Lafontant, ont défendu Newton Saint-Juste et Éphésien Joassaint.

La thèse ‘’entraide judiciaire internationale’’ a été brandie par les avocats pour justifier la décision de saisir le Parquet de Port-au-Prince aux fins de prendre possession des biens et avoirs des personnes citées dans l’affaire opposant l’État haïtien aux gérants de la Société générale de l’Énergie (Sogener) et les complices Serge Raphael, Frantz Vérella. La requête signifiée enjoint le Chef du Parquet, Jacques Lafontant à instruire les organes internationaux impliqués dans la lutte contre les crimes financiers, le blanchiment des avoirs à travers l’UCREF, et l’ULCC à renforcer l’instruction hors des frontières d’Haïti.

‘’Selon les conventions signées entre l’État haïtien et les autres pays, il est envisageable que la justice haïtienne bénéficie des expertises internationales pour identifier les biens des concernés et les saisir. Dans les jours qui viennent, nous allons nous adresser à la Fiscalia dominicana pour exposer les faits’’, a évoqué Me. Newton Louis Saint-Juste qui avait, en 2012, en compagnie de M. André Michel, dénoncé les dérives de l’ex-président Michel Martelly pour avoir pris un décret confiant la gestion des fonds publics à sa femme et son fils Olivier.

ULCC et UCREF aux yeux bandés sur la corruption, notamment le rapport Petro Caribe, seront activées à la demande de Newton St-Juste

Usage de faux en écriture privée, association de malfaiteurs, abus de confiance, surfacturation sont entre autres chefs d’accusation retenus contre les nommés Jean Marie Vorbe, Réginald Vorbe, Dimitri Vorbe, Élizabeth Débrosse Préval, Frantz Vérella et Serge Raphael. L’Unité centrale de Renseignement financier (UCREF) et l’Unité de Lutte contre la Corruption (ULLC), deux instances opérant sous la coupe réglée du Palais national, ont dénoncé des opposants au pouvoir en place, seront engagées à notifier l’INTERPOL sur la démarche de suspicions de crimes financiers reprochés aux présumés coupables.

La loi du 9 mai 2004 a été évoquée par le conseil défendant les intérêts de l’État haïtien pour solliciter la collaboration des instances internationales face au refus des citoyens cités à comparaître, en dépit d’un recours préventif pendant.