octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti / Politique Edmond Mulet suggère que le «US Southern Command» s’installe en Haïti

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette semaine dans le cadre du Forum intitulé « Déstabilisation d’Haïti : Enjeux et défis » qui s’est tenu à Santiago (République Dominicaine), Edmond Mulet l’ancien Chef de Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah), a suggéré deux mesures pour contribuer à résoudre la crise en Haïti.

« La première et la plus urgente consiste à assister à la crise humanitaire actuelle en mobilisant les forces nécessaires pour garantir l’alimentation des haïtiens. »

Sur le plan humanitaire, il a suggéré que le « United States Southern Command » s’installe en Haïti avec ses forces militaires, afin de répondre notamment aux besoins alimentaires urgent de la population affirmant « Il faut agir immédiatement, je ne vois personne d’autre ayant la capacité logistique pour le faire. »

La deuxième mesure qu’il considère importante, est une conférence internationale sur Haïti, à laquelle participerait les pays d’Amérique latine, l’Union européenne, le Canada, les États-Unis, la France et l’Espagne, pour prendre des décisions qui s’imposent. Il a rappelé notamment à l’attention des délégations diplomatiques présentes à ce forum, que l’ONU avait le pouvoir de promouvoir une telle initiative à la demande de certains États…

Par ailleurs, il a rappelé que 5 Missions des Nations Unies avaient été déployés en Haïti au cours des 30 dernières années « qui allaient et venaient lorsque le Conseil de sécurité estimait que le pays était stabilisé » ajoutant « Nous ne pouvons pas continuer comme cela, nous avons besoin d’un nouveau mandat, mais d’un mandat exécutif de 20 ans, pas seulement de Paix et de sécurité […] »