octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

OTAN : Donald Trump estime que Macron s’est montré « très insultant »

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président américain Donald Trump a qualifié mardi de « très insultant » le jugement de « mort cérébrale » porté par le président français Emmanuel Macron sur l’Otan et annoncé son intention de lui en parler lors d’un entretien prévu dans la journée. « Je pense que c’est très insultant », a-t-il déclaré lors d’un point de presse avec le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg, avant le début du sommet du 70e anniversaire de l’Otan à Londres. C’est un jugement « très, très méchant a l’adresse de 28 pays », a-t-il ajouté.

« La France a besoin de l’Otan »

Donald Trump s’est dit « très surpris » par la déclaration d’Emmanuel Macron et l’a jugée « très dangereuse » pour la France. « Personne n’a besoin de l’Otan plus que la France », a-t-il affirmé. « La France a besoin de l’Otan », a-t-il insisté. Donald Trump rencontrera Emmanuel Macron dans la journée mardi pour discuter avec le président français des griefs portés contre l’Otan.

Emmanuel Macron a jugé l’Otan en état de « mort cérébrale » après l’offensive lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans aucune concertation avec les alliés, mais avec l’assentiment du président américain. Le président français « assume totalement » sa critique. Il l’a dit au secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg jeudi à Paris. Emmanuel Macron a en outre déploré que les deux derniers sommets aient été « uniquement consacrés à savoir comment on pouvait alléger le coût financier pour les États-Unis ». Pendant ce temps, « des questions stratégiques sur la paix en Europe, la relation avec la Russie, le sujet de la Turquie ou qui est l’ennemi? (de l’Otan) n’ont pas été résolues », a-t-il lancé.

Réseau d’Information et du Savoir – RINSA