octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

*« J’ai dit au président Jovenel Moise que le pays va mal et qu’Haïti n’est pas dirigé » confie David Hale à des interlocuteurs*

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je ne suis pas venu ici pour former un gouvernement » déclare le Sous-secrétaire d’État aux Affaires politiques, David Hale, en visite officielle vendredi à Port-au-Prince.

« Aujourd’hui [vendredi], je me suis entretenu avec le Sous-secrétaire d’État aux Affaires politiques, David Hale à qui je réaffirme ma volonté de dialoguer avec tous les secteurs pour que la paix revienne en Haïti« , a indiqué le président Jovenel Moise qui, depuis février dernier, ne se lasse pas de faire tourner le même disque d’une infinie sollicitation de « dialogue« , en même temps, engage unilatéralement Haïti dans des accords internationaux ne reflétant pas l’unanimité sur le terrain. Le président est dénoncé de représailles et de persécutions politiques.

Pour Jovenel Moise, accusé de corruption et de complicité dans le massacre de La Saline et d’actes de répression policière sur les manifestants, à l’issue de sa rencontre avec l’émissaire américain, David Hale, « les initiatives pour trouver une solution concertée à la crise se multiplient« , alors que la majorité du peuple haitien, descendu dans les rues par des centaines de milliers, continue d’exiger sa démission pour corruption et son incapacité totale à gouverner le pays.

« Le pays va mal, Haïti n’est pas dirigé« , a avoué pour sa part, David Hale à Jovenel Moise tout en rassurant ses invités qu’ « il n’est pas venu pour former un gouvernement ni supporter le président« .

Selon le sénateur Youri Latortue, l’un des personnages invités à aller vendredi à la rencontre de David Halle à l’ambassade des Etats-Unis, l’envoyé spécial du Département d’Etat « ne savait pas tout de la crise d’Haïti » et c’est ce qui lui aurait porté à révéler à la face de ses interlocuteurs une partie des discussions qu’il a eues avec le président Jovenel Moise à huis-clos.

Sur ces entrefaites, Latortue présent à la rencontre de vendredi et uniquement, selon ses déclarations à l’émission Ranmase de samedi matin 7 décembre 2019, pour soumettre les « documents de Marriott« , a également souligné que les lignes ont bougé et a déduit que la dernière visite de Mme Craft a permis de comprendre que Washington ne savait pas tout de la grave crise qui secoue tout le pays.

Grace à la soumission du rapport Marriott à David Hale, Washington est désormais informé que le pouvoir de Jovenel Moïse chercerait à négocier directement avec des gangs qu’il a lui-même armés dans le passé, en témoigne la tentative d’assassinat par balle d’un conseiller du président, M. Jean Louis, retrouvé à un mauvais endroit qu’il a lui-même choisi.

By Rezo Nòdwès –