octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti/PNH: l’émission des chèques au nom des Policiers décédés est interdite par la DGPNH

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus jamais il n’y aura pas question d’émission de chèques dénommés << chèques zombies >>. La Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti informe la population haïtienne en générale et les proches des Policiers décédés, en particulier qu’aucun chèque ne sera émis au nom de ces derniers. Mais plutôt, une subvention mensuelle sera accordée aux ayant droits des défunts.<< La Direction générale s’empresse, d’informer l’opinion publique en général et les parents époux ou épouses des Policiers décédés que les pratiques comptables consacrées par le Ministère de l’économie et des finances (MEF) auxquelles sont assujetties la PNH interdisent l’émission de nouveaux chèques au nom d’un Policier ou d’un employé administratif décédé >>, peut-on lire dans une note de Presse datée du 11 décembre 2019.

Le motif de cette décision de la DGPNH n’est autre que pour freiner l’émission de chèques au nom d’un ancien employé de l’institution qui n’existe plus, qui pourrait être assimilé à des chèques << Zombies>>. En conséquence, << la Direction générale de la PNH a pu obtenir du MEF le privilège de remplacer ces chèques de salaire par des chèques de subvention mensuelle au profit des ayant droits du défunt, jusqu’à la majorité des enfants>>, précise la note portant la signature de Rameau NORMIL, DG a.i de la PNH.

204 chèques d’allocution ont été déjà émis depuis le mois de novembre dernier au nom des ayant droits des Policiers décédés dans l’exercice de leur métier. La Direction générale, donc, rappelle les intéressés que ce processus a été déjà entamé.

De l’autre côté, ladite Direction informe les concernés << qu’un lot de chèques de subvention est resté toujours sans réclamation au service de la comptabilité de la PNH.>> Ces chèques de subvention couvrent un ensemble de six mois d’arriérés, soit un montant de 1, 507, 096 gourdes.

Quant aux Policiers récemment décédés, leurs parents sont invités à passer à la Direction générale de la PNH pour planifier ou entamer les démarches administratives ayant rapport aux préparatifs des cérémonies funéraires. La prime d’assurance ou la souscription au programme de subvention mensuelle établie par l’Etat au profit des ayant droits des Policiers décédés dans le cadre de leur mission de  » protéger et servir », il est recommandé aux parents des victimes de procéder au décaissement.

Réseau d’Information et du Savoir