octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Le clasico FC Barcelone-Real Madrid à nouveau rattrapé par la crise catalane

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le clasico FC Barcelone-Real Madrid à nouveau rattrapé par la crise catalane: des manifestations d’indépendantistes sont prévues mercredi autour du Camp Nou pour profiter de l’aura du match de clubs le plus suivi au monde, pour lesquels 3.000 policiers et agents de sécurité seront déployés.

La rencontre, initialement prévue fin octobre à Barcelone, avait dû être repoussée en raison des tensions en Catalogne, alors soumise à d’incessantes manifestations et à de violents heurts. Mais deux mois plus tard, le clasico n’a pas réussi à rester à l’écart du conflit politique.

La mystérieuse plateforme séparatiste Tsunami Democratic a convoqué plusieurs rassemblements dans les environs du mythique stade blaugrana quatre heures avant le début du match, suscitant des inquiétudes autour d’une éventuelle annulation.

« Il se jouera, le clasico se jouera », a assuré jeudi le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, un mantra répété par les autorités sportives, politiques et policières.

Ces derniers jours, des réunions se sont succédé entre la police, les clubs et la Fédération espagnole de football (RFEF) pour assurer l’accès au stade des équipes et des joueurs, ainsi que des près de 100.000 spectateurs.

L’opération impliquera 3.000 policiers et agents de sécurité, un cordon pour éviter que les manifestants ne bloquent les entrées et un renforcement des contrôles aux portes d’accès au stade.

Dans les gradins, la sécurité privée sera également augmentée, face à la crainte d’une invasion des lieux par les manifestants.

« Le dispositif garantira que le clasico se dispute normalement », a promis le commissaire en chef de la police régionale catalane Eugeni Sallent.

– « Attente, surprise et exécution » –

La rencontre correspond à la dixième journée de Liga, programmée le 26 octobre. Mais à ce moment-là, d’énormes manifestations, certaines d’une violence inédite, secouaient la Catalogne après la condamnation le 14 octobre de neuf dirigeants indépendantistes à de lourdes peines de prison pour la tentative de sécession de 2017.

Via Loop News

Harry Espoir Michel Pour Le Tout Au Pluriel Mg