octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti / Politique La Chancellerie recadre l’ULCC dans l’affaire de corruption de diplomates en RD

3 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les déclarations publiques de Me Claudy Gassant, Directeur Général de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) d’accusation de corruption au sein du personnel diplomatique du Ministère des Affaires Étrangères, en poste en République dominicaine, qui enquête également sur l’affaire du Consul Général d’Haïti à Santiago Mme Judith Exavier et la publication des noms des 7 personnes concernées a fait réagir vivement le Ministère des Affaires Étrangères

Dans une note, la Chancellerie dit avoir « constaté que l’Unité de Lutte Contre la Corruption a lancé, avec une légèreté étonnante des avis de recherche contre 7 membres de la Mission diplomatique et d’un Poste consulaire d’Haïti en République Dominicaine.

La Chancellerie précise qu’aucun des membres cités par l’ULCC ne fait l’objet de poursuites pénales et qu’en date du 20 décembre, la Chancellerie n’avait été saisi d’aucune convocation concernant les fonctionnaires mis en cause affirmant « Ces fonctionnaires jouissent encore de la pleine et entière confiance du Ministère, donc du Gouvernement de la République. »

Le Ministère des Affaires Étrangères invite l’ULCC « […] à ne pas outrepasser ses compétences tout en appelant à son attention l’obligation qui lui est faite de traiter ses dossiers en toute confidentialité selon les dispositions des articles 18 et 19 du décret du 8 septembre 2004 créant l’ULCC. »

En conclusion la Chancellerie se dit « disposé à poursuivre la meilleure collaboration avec l’ULCC, dans le strict respect des normes et de la dignité de tous les fonctionnaires. »

Rappelons que les relation entre la chancellerie et l’ULCC dans cette affaire ne sont pas des plus harmonieuses, Me Claudy Gassant, accusant cette dernière d’entrave à son enquête en refusant de lui transmettre certains document notamment des correspondances et une sommation du Ministère adressée aux diplomates soupçonnés d’activités commerciales illicites… D’ailleurs, Gassant afin de clarifier ce manque de collaboration avait invité le Chancelier Bocchit Edmond à ses bureaux vendredi 20 décembre, qui ne s’est pas présenté, invoquant un conflit d’agenda…

Par ailleurs, Gassant, affirme avoir reçu des menaces par téléphone du Sénateur Rony Célestin (PHTK, Centre) qu’il avait cité dans cette affaire de corruption comme étant l’ami de Judith Exavier, ayant contribué à sa nomination comme Consul d’Haïti à Santiago. Rappelons également que Mme Judith Exavier selon nos sources ferait partie du cercle des proches du Président Moïse.

Loin de se laisser intimider, Gassant promet de mener l’enquête jusqu’au bout et envisage de porter plainte.

De son côté, la Chancellerie ne tient certainement pas à voir éclater un nouveau scandale dans la diplomatie haïtienne après celui de l’Ambassade d’Haïti aux Bahamas de corruption, de trafic de visas et de mariages arrangés impliquant du personnel diplomatique et des employés de l’Ambassade