octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Joseph Lambert, l’homme des passerelles, rencontrera Jovenel Moïse jeudi

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joseph Lambert, ancien député de Jacmel, deux fois sénateur et trois fois président du Sénat, n’est pas nouveau dans le jungle politique. L’homme fort du Sud-Est qui a cottoyé, dans un cercle très restreint, le feu président René Préval connu jusqu’à date comme le seul ayant sauvé 2 quinquennat depuis l’ère tumultueuse post 1986, est l’un des acteurs qui cerne le mieux possible tous les ingrédients de la crise politique actuelle. Ce n’est d’ailleurs un secret pour personne: Joseph Lambert est un homme des passerelles et cette qualité fait de lui un acteur prépondérant de l’arène politique.

Le sénateur Joseph Lambert, Joe Lambert pour les intimes, est connu pour son franc-parler, ses capacités à composer avec ses adversaires quand il s’agit de mettre Haïti au premier rang. Joseph Lambert est convaincu de la nécessité d’un accord politique entre tous les acteurs de tous les camps afin de juguler et de commencer à s’attaquer aux problèmes réels de la population. Il prône un dialogue sincère et franc, inclusif et global, où la langue de bois sera bannie et où les intérêts suprêmes de la nation seront la seule motivation des acteurs.

Le sénateur Joseph Lambert, très respecté par les bailleurs internationaux, croit que les protagonistes doivent faire montre du sens de l’abnégation et du dépassement de soi pour pouvoir sortir Haïti, une fois pour toutes, de l’imbroglio politique actuel qui continue de faire des victimes au sein de la population. Dans un tweet publié mardi sur son compte Twitter, Joseph Lambert annonce qu’il a répondu favorablement à l’invitation du président Jovenel Moïse. Il le rencontrera ce jeudi. «Haïti sera au centre de nos discussions », soutient Joseph Lambert.

En pleine fête de Noël où tout le pays espère un dénouement à la crise aiguë qui fait tant de mal au pays depuis plus d’un an, tous les acteurs politiques doivent comprendre la nécessité de s’arranger ensemble en vue de trouver un accord politique qui permettra la survie des plus démunis (les masses) en passe de disparaître et qui facilitera dans un sens plus large le fonctionnement de nos institutions. Cet accord politique, comme le soutient le sénateur Joseph Lambert, doit être l’objet d’une entente nationale au bénéfice de la République.

Charles Jacob Desauguste
Analyste politique et directeur d’opinion