octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

« Bon et mauvais »

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Le Bien et Mal: Deux (2) valeurs morales pouvant être considérées, à mon entendement, comme étant deux(2) virus contagieux.
Par Conséquent, un organisme qui se développe dans un abri biologique favorable ou non-favorable, sera d’ une capacité de survie ou de mort respectivement. Cependant, l’ être humain perçoit les concepts du Bien et du Mal différemment en les saisissant comme deux notions totalement opposées en les niant toute complémentarité encore moins toute dualité interconnectée .
Par ailleurs, l’ être humain, dans sa quête d’ explication limitée mais consciente de ce duo inséparable mais divisé, les attribue à travers leur manifestation aux entités de démon et du diable. Pauvre diable!Louange à Dieu!

En résumé, le sens du thème: Le Mal et le Bien, dans la nature pure( Entendons-nous : nature générique) n ‘ existe pas. Il n’y a que des lois et / ou des forces d’attraction et de répulsion, dues à l’interaction de sources d’énergie égales et opposées.
Le cycle de vie des animaux, des plantes et même des minéraux en est un témoignage vivant, de sorte que leurs actions ne soient animées par aucun motif de mal ou de bienveillance, mais par de purs besoins au nom de l’instinct de survie ou de conservation.
Ensuite, tant qu’il y aura de la vie sous quelque forme que ce soit, il y aura toujours des oppresseurs et des imposteurs, car depuis la nuit des temps, il en a toujours été ainsi, et croyez-moi, cela ne changera pas. Il est clair que la décence et la défense légitimes seront toujours sur leur garde pour s’imposer comme une loi sacrée.
Le plus grand mal que l’humanité se soit infligé est de participer à des rituels et sans autre forme de jugement, non seulement pour défier les lois de la nature, mais aussi et surtout pour ses crimes sous prétexte d’évolution et de civilisation; le plus grand bien à faire est d’y retourner sans aucune condition.
Le Bien et le Mal, d’un point de vue humain, On peut se permettre un test répété mais sans vraiment toucher le fond du sujet, sans même y pouvoir prononcer le verdict final. Seul le retour à la nature peut servir de guide pour l’avenir de l’humanité.
La grande question est maintenant de savoir si les êtres humains ont vraiment besoin de recourir à de telles pratiques pour vivre et s’assurer que leurs descendants ou mieux dire leur bien-être, de leur exil de la jungle? La vérité est qu’il n’a jamais cessé de tomber amoureux et qu’il ne s’est pas remis d’une nostalgie aussi virulente.

Architecte Jean-Camille Etienne , Master en Gestion & Politique de l’Environnement.