octobre 28, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

L’âge n’a pas de prise sur l’Espagnol Andres Iniesta, qui a ajouté une ligne à son palmarès déjà bien garni, en remportant à 35 ans la Coupe de l’Empereur mercredi avec son club japonais du Vissel Kobe.

1 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe, qui compte d’autres vieilles stars européennes comme l’Espagnol David Villa ou l’Allemand Lukas Podolski, s’est imposée 2 à 0 en finale contre les Kashima Antler’s pour s’offrir le premier trophée de son histoire.

C’est en revanche loin d’être le premier pour Iniesta, champion du monde (2010) et double champion d’Europe (2008, 2012) avec la sélection espagnole, mais aussi vainqueur de 32 trophées avec Barcelone dont 9 titres de champion d’Espagne et 4 Ligues des champions.

Ce match était le dernier de la carrière de David Villa, buteur le plus prolifique de la sélection espagnole (59 buts en 98 sélections). A 38 ans, l’attaquant espagnol va maintenant investir dans une nouvelle franchise américaine, le Queensboro FC, à New York.

La rencontre était la première compétition officielle organisée au tout nouveau stade olympique de Tokyo qui accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture des JO cet été, ainsi que les épreuves d’athlétisme et quelques matches de football.

Via Loop News/AFP

Harry Espoir Michel Pour Le Tout Au Pluriel Magazine socio culturel