dim. Oct 25th, 2020

Serena Williams et Naomi Osaka ont joué des matchs d’exhibition pour réunir des fonds en vue d’aider à combattre contre le feu.

2 min read
Spread the love

This post has already been read 24 times!

Ravagé depuis des semaines par d’énormes incendies, l’Australie fait planer le doute sur le coup d’envoi de l’Open d’Australie qui doit débuter lundi 20 janvier à Melbourne. Déjà sur place, plusieurs grands noms dans le monde du tennis, dont Serena Williams et Naomi Osaka ont joué des matchs d’exhibition pour réunir des fonds en vue d’aider à combattre contre le feu

Naomi Osaka et Serena Williams ont l’habitude d’être photographiées ensemble. Jusque-là rien de spéciale. Le gig vient avec la légende qu’a utilisée la N.3 mondiale pour publier la photo sur les réseaux sociaux. « Moi et ma mère », écrit la star d’origine haïtienne avec un « lol » à la fin de son tweet. Il ne requiert pas beaucoup plus pour que des internautes du monde entier et des médias s’affolent.

La photo, prise lors des matchs d’exhibitions, a été retweeté plus de 40 mille fois et « Liké » près de 300 mille fois depuis sa publication 15 janvier à 6h13 du matin.

Une photo, deux légendes

Naomi a toujours dit que l’américaine, Serena Williams vainqueur de 23 grand chelems, est son idole. Une personne qu’elle adule pour ce qu’elle représente dans le Tennis. Une idole qu’elle a déjà battue à deux reprises, dont une victoire historique à l’US Open 2018.

Naomi Osaka, 22 ans, 2 Grands Chelems, représente l’avenir du tennis, tandis que Serena Williams, 38 ans, en quête du grand record de Magareth Court, 24 titres majeurs, se rapproche vers la fin de sa carrière.

Il faut rappeler en outre que plusieurs analystes et commentateurs sportifs ont décrit la championne en titre d’Open d’Australie, Naomi Osaka, comme étant la prochaine Serena Williams. La photo prend tout son sens alors : « The great and the greatest ». Les deux symbolisent l’ancienne et la nouvelle génération.

Via Loop News Harry Espoir Michel Pour @Le Tout Pluriel Magazine socio culturel

Facebook Comments

This post has already been read 24 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »