octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Comment fait-on pour s’adapter avec la situation du pays pendant tout ce temps?

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce 7 février 2020 marque 3 ans de mandat pour Jovenel Moïse à la tête du pays. En considérant la date de sa prestation de serment prononcée le 7 février 2017, dans l’hémicycle, logiquement, il lui reste encore 2 années à passer au pouvoir comme Chef d’État. Deux seules petites années pour prendre en main la République, voire chercher à résoudre les problèmes de fonds du pays. Et en ce qui à trait au bilan de ces années, quelque soit le cas de figure, c’aurait été plus bénéfique pour tous si seulement ces années avaient été comptées réellement dans le calendrier des politiques.

Sous nos yeux et aussi rapidement, 3 années sont en passe de s’écouler. Et le sentiment que depuis la prise de fonction du Président, des dates comme le 7 février de l’année dernière, où le 7 février de l’année d’avant, eussent exister dans le calendrier haïtien importent peu à la République. Parce que généralement il ne bénéfice pas grand-chose de ses élus, l’haïtien lambda met le focus surtout sur sa vie quotidienne plutôt que sur les choses publiques, même si en vérité celles-ci ne le laisse pas indifférent.

En effet, assurer son pain quotidien c’est ce qui le tient à coeur. Chaque jour, celui-ci se démène à vivre dans un pays où de plus en plus la précarité s’installe dans les familles. Quoique la réalité du pays le pousse à faire des choix difficiles dans sa vie, son courage et sa force de caractère l’emportent sur les difficultés.

Pourtant au plus fort des crises que connaissent le pays depuis tantôt 2 ans, c’est la faiblesse de l’État à jouer pleinement son rôle qui pose plus de problèmes. Le cas de l’Exécutif, et du Parlement ( inopérant depuis le 13 janvier de l’année en cours) , ou encore le Judiciaire traduit cette réalité. Et c’est à cause de cette situation que le pays se trouve dans autant de labyrinthe.

La pauvreté, l’insécurité, la crise politique, et économique, sont entre autres, les maux qui frappent la nation depuis ces 3 années, et même de cela bien avant. Malgré certaines voix qui se lèvent pour dénoncer constamment ces faits, il se trouve que le peu de mesures adoptées par les autorités pour corriger la donne ne satisfait personne, vu que le problème reste entier.

Et de cette façon seulement, sans aucune autre perspectives de sorties de crises, le peuple haïtien mène sa petite vie tranquille sous l’oeil impuissant des autorités, et souvent hors de tous caméras de journalistes.

Ralph Thierry Cadet
E-mail : ralphthierrycadet@yahoo.fr