octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Fort Picolet à Cap-Haïtien

4 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Etant édifié en 1739, le Fort Picolet se trouve à l’écart de la ville vers l’ouest. Il est accessible en longeant la côte qui offre une superbe vue sur la baie de Cap- Haïtien. Les vieux remparts et les batteries encore en place, témoignent de l’histoire tumultueuse de la ville qui fût plusieurs fois détruite lors des guerres coloniales. Un bon complément à la visite du centre-ville.
Il se trouve à 1.5km du centre-ville, il est aussi accessible à pied, en a une agréable promenade de bord de mer à partir du Boulevard du Carenage.Il était gardé par Le baron de Vastey. Ce fut le premier édifice que vit Jean-Valentin Vastey en arrivant en 1769 au Cap-Français

Dressés comme des chiens de garde, une quarantaine de forts et de batteries ont été édifiées sur la côte nord d’Haïti durant la période coloniale. Saint-Domingue était alors la mine d’or du royaume de France. Elle le devait à ces milliers d’Africains arrachés à leur pays et réduits à l’esclavage.
Adossé à la falaise, Fort-Picolet a été construit près de la plage Rival en 1739 avec ses deux batteries superposées, sa muraille longeant la côte et son chemin de ronde. Menée par Mr. de Larnage, les travaux ont débuté en 1736 et furent terminés en 1741 sous la direction de l’ingénieur du Coudrean. À ses pieds, les navires venus de France attendaient l’arrivée du pilote du port pour naviguer entre les récifs jusqu’au quai Saint-Louis.
Très vite, le fort-picolet allait commander par Henry Christophe qui vit de ses hauteurs se dessiner l’expédition punitive de 1802 menée par Leclerc, le beau-frère de Napoléon. Le fort Picolet retarda le débarquement des Français. Lors de l’explosion de la poudrière, une partie du mur de l’enceinte fut détruite. Et c’était dans ce même fort sous la menace du général Leclerc faisant un si grand étalage de ses troupes, tout en oubliant de mentionner celles qui étaient sous les ordres de Kerverseau et de supposer une autre division navale agissant aussi contre le Sud., que Henri Christophe, général de brigade, commandant de l’arrondissement du Cap d’alors, eut à faire cette déclaration célèbre remplie de force et de fierté : « je ne puis vous permettre de débarquer. Si vous avez la force dont vous me menacez, je vous prêterai toute la résistance qui caractérise un général ; et si le sort des armes vous est favorable, vous n’entrerez dans la ville du Cap que lorsqu’elle sera réduite en cendres, et même sur ces cendres, je vous combattrai encore »..

L’accès au fort-Picolet est très difficile, il a des tunnels secrets et des escaliers sinueux. On y voit encore ses canons intacts où encore la citerne qui capte toujours l’eau de pluie. C’est ce même fort qu’Henri Christophe, a inauguré le 29Janvier 1802 comme le fort de la Guerre de l’indépendance.

L’histoire nous rapporte que d’après une forte légende veut que, près de Fort-Picolet, Pauline Bonaparte soit venue s’ébattre avec ses amants tandis que son époux, le général Leclerc, tentait de soumettre les insurgés, miné par la fièvre jaune…
Vous savez maintenant pourquoi visiter le fort-picolet et pourquoi on l’appelait fort de la guerre de l’indépendance. Si vous cherchez à connaitre votre histoire, il n’y a pas de meilleur endroit que le fort picolet ,non seulement c’est l’un des plus beaux endroits du pays en matière historiques , il est l’un des meilleurs sites, an attractions et excursions pour tous les types de voyageurs. Vous passerez peut-être un tel moment que vous ne voudrez plus revenir. De bonnes raisons pour visiter le fort picolet.

Du coup,la direction de LTP demande aux responsables du ministère de Tourisme et de l’ISPAN de bien vouloir prendre soin de nos sites et patrimoines.

Écrit par: Staël Jean

Journaliste/Juriste/Administrateur de LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

email:Stadjy1251@gmail.com

Commentaire de Romane Désir, rdt de LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE!

Un texte d’une valeur historique réelle, une leçon d’histoire pour toutes les haïtiennes et tous les haïtiens; les autres peuples ne sont pas exclus. Après la publication de ce texte, j’aurais beau aimer proposer au ministère de l’éducation nationale de bien vouloir demander aux directeurs des institutions de l’apprentissage de le soumettre à leurs professeurs pourqu’ils puissent faire le nécessaire pour rendre nôtre jeunesse décidée et motivée.

Bravo collègue écrivain Staël Jean pour ce travail si instructif et profond. Que vos lecteurs et la nation haïtienne vous suivrent avec détermination main tenant.

Reconstitution de Fort-Picolet

L’escalier menant au magasin de poudre.

Les navires n’échappaient pas aux tirs de Fort-Picolet.

Les canons surveillent toujours la mer…

Le chemin que l’ennemi peut emprunter

Tous droits réservés,30 Janvier 2020.