octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Plus de la moitié des pauvres dans le monde sont rassemblés dans seulement cinq pays de la planète

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ces cinq pays selon la Banque mondiale sont ainsi répartis : en tête de liste se trouve l’Inde, deuxième pays asiatique le plus peuplé du monde après la Chine. Puis suivront quatre autres pays, dont trois d’entre eux sont situés en afrique. Il s’agit par ordre décroissant, du Nigéria (paradoxalement une puissance économique en Afrique, et qui abrite des millions de personnes); de la République démocratique du Congo ( RDC), État confronté à l’instabilité politique et sociale; de l’Éthiopie ( pays qui accomplit des efforts énormes pour son développement ces dernières années), et du Bangladesh ( l’un des pays les plus pauvres du monde).

En effet, selon la BM, en 2015, sur les 736 millions de personnes qui vivaient dans l’extrême pauvreté, 368 millions parmi elles, soit la moitié, se concentraient dans ses cinq pays.

Ces nations qui sont les plus peuplés d’Asie du Sud et de l’Afrique subsaharienne ( deux régions qui concentrent 85% des pauvres, soit 629 millions de personnes) , ont par conséquent l’obligation de se fixer des objectifs de développement durable en vue selon la Banque mondiale » d’enregistrer des progrès significatifs dans la réduction du taux mondial d’extrême pauvreté (dont le seuil est fixé à moins de 1,90 dollar par jour), et du coup se faire passer sous la barre des 3% à l’horizon 2030.

Concernant cette projection de 2030, les chiffres analysés par les spécialistes de la Banque mondiale montrent que les résultats pour ces cinq pays seront inégaux. En effet, pour soutenir cette thèse, la BM se fonde sur les taux de croissance antérieurs et correspondant à la moyenne régionale sur les dix dernières années. « L’extrême pauvreté devrait tendre vers zéro en Inde et au Bangladesh, mais rester assez élevée au Nigéria, en RDC et en Éthiopie », toujours selon l’institution financière internationale.

Une chance pour Haïti cette fois-ci qui ne fait pas partie de cette liste réduite de pays qui concentrent plus de pauvres que tout autre pays dans le monde. Mais pas question pour les autorités haïtiennes de se réjouir d’une telle étude, car ça pourrait ne pas tarder à l’être dans un avenir proche, en tenant compte du taux élevé de fécondité chez les femmes et de la progression de la pauvreté, qui touche pratiquement toutes les couches sociales du pays.

Ralph Thierry Cadet

E-mail : ralphthierrycadet@yahoo.fr