octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti : le dialogue des « sourds »

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Haïti, l’entretien entre acteurs politiques et représentants du gouvernement sur des sujets d’importances capitales, voires d’intérêts nationaux, n’est pas une mince affaire. En effet, dans de pareille circonstance, il faut s’attendre à des surprises, et à des avances indécentes de la part d’acteurs soucieux de ne pas sortir les mains vides. Qui pis est, des malentendus entre des gens de tout acabit peuvent à tout moment surgir, lors des pourparlers.

En raison de diverses contradictions liées à l’organisation de rencontres publiques, et des dissensions internes propres à la réalité politique haïtienne, organiser un dialogue entre des parties en conflit ici devient une affaire de plus haute importance, qui nécessite sagesse, et réalisme.

Pourtant, en ce qui à trait aux compétences pour la mission de dialogue, il n’y a pas de ce point de vue là de raretés d’hommes de valeurs pour accomplir la tâche, ni de manque de moyens nécessaires à sa réalisation. Mais il s’agit bien dans le contexte haïtien, de réalité plus complexe, où il existe une absence flagrante de confiance entre des politiciens assoiffés de pouvoir, et de grandeur, qui veulent à tout prix prendre la manette de commande, au détriment de la population.

En effet, dans cette atmosphère de méfiance réciproque, participer au processus est une question de malin, et d’opportuniste. Il faut dire dans ce terrain semé d’embûche, aucun dialogue entrepris par quelque soit le secteur, ne va produire les résultats escomptées, si dès le départ le processus en lui-même est baisé.

En plus de ces cas évoqués plus haut, il faut aussi souligner le caractère des personnages, et les intérêts de certains, généralement en désaccord avec la réalité politique et économique du pays.

Autres causes qui expliquent l’échec des négociations, c’est la qualité des secteurs représentatifs à ces assises. En effet, certains citoyens avisés se demandent pourquoi des hommes en dehors de l’arène politique se bousculent dans les couloirs des espaces de rendez-vous de dialogues pour aller s’asseoir avec l’équipe en place, sans pour autant être les fer de lance du mouvement anti-pouvoir.

En Haïti, quand on parle de conférence politique (dialogue) , on fait référence immédiatement à des politiciens véreux, qui vont presser de semer des arêtes dans tout le processus pour faire porter le chapeau à d’autres. Peut-être qu’il faut chercher du côté de la sincérité réelle des acteurs, sin on veut cerner véritablement le problème.

Ralph Thierry Cadet

E-mail : ralphthierrycadet@yahoo.fr