mer. Juil 8th, 2020

Haïti-Coronavirus 2019 n-COV : une catastrophe annoncée en cas d’introduction de la maladie dans le pays?

3 min read
Spread the love

Depuis que ce nouveau coronavirus s’est déclaré dans la ville de Wuhan en Chine, les cas de contamination ne cessent d’augmenter à travers ce Pays, et quelques autres États du monde. Plus de 24 milles personnes sont déjà infectées par l’épidémie, et près de 490 d’autres sont décédées des suites de la maladie dans le seul empire du milieu, selon les derniers rapports.

Face à la propagation de l’épidémie à vitesse grand V dans le monde, plusieurs pays ont pris des mesures drastiques de protection de leurs populations. De plus, en vue de contenir la présence de la maladie dans leurs pays (où le virus s’est déjà manifestés ), ces mêmes pays informent leurs nationaux d’éviter la Chine, tout en appliquant d’autres mesures similaires de sécurité de leurs populations, notamment économiques.

C’est le cas par exemple des États-Unis, qui font parties des rares nations du monde à prendre la décision de retirer aussi rapidement leurs personnels diplomatique de la Chine, et d’autres mesures d’empêcher à toutes les personnes en provenance de la Chine de pénétrer sur leur territoires. Par la suite, plusieurs autres pays ont répété les mêmes mesures pour la protection de leurs concitoyens, malgré l’annonce de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de ne pas paniquer face au pneumonie virale, qui peut-être maîtriser, selon les experts.

En réaction à ces mesures jugées discriminatoires, la Porte-parole du Ministère des affaires étrangères chinois est monté au créneau pour critiquer le comportement des USA par rapport à la Chine dans le cadre de ce coronavirus. La diplomate a dénoncé l’intransigeance des américains, qui ont été les premiers dans le contexte de l’apparition du nouveau coronavirus a préféré isoler la Chine sur la scène internationale, au lieu de lui venir en aide en vue de l’éradication au plus vite de la maladie.

En Haïti, le ministère de la santé publique et de la population ( MSPP), dans une note publiée la semaine dernière invite la population à appliquer les mesures d’hygiènes, et appelle aussi les hôpitaux à se préparer en cas de passage rapide du coronavirus dans le pays.

Même si l’OMS parle pour le moment de l’absence de traitements efficaces à la maladie, les autorités haïtiennes quand à elles rassurent les citoyens sur ses méfaits. Lors d’une conférence de presse donnée aux journalistes cette semaine, les responsables ont essayé d’expliquer à ces professionnels de la presse, que le ministère était en train d’étudier des possibilités de réponses à donner au coronavirus, en guise de préparation .

Elles ont dit identifiées des centres de santé à utiliser en cas d’un premier cas détecté. En outre, ces mêmes autorités informent le pays sur la décision du Ministère d’aménager un espace spécial dédié aux cas potentiels de détection du virus, au niveau de l’aéroport international Toussaint Louverture.

Même si les équipements standard nécessaires à prévenir tout cas de contamination ne sont pas au rendez-vous au MSPP, mais les autorités affirment faire le travail avec les moyens du bord tout en espérant la collaboration du public. Façon d’admettre dans l’éventualité de l’introduction du virus dans le pays, que celui-ci pourrait causé d’énormes dégâts ? En tout cas, on espère ne pas en arriver jusque là.

Ralph Thierry Cadet

E-mail : ralphthierrycadet@yahoo.fr

Facebook Comments
Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »