octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

L’économie haïtienne entre constat d’échec et responsabilité électorale.

3 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’instabilité politique représente l’un des principaux facteurs de la faible croissance économique connue par notre pays au cours de ces dernières décennies.

Nos politiques haïtiennes, toutes tendances confondues, souvent avides de pouvoir, refusent de comprendre que la défense de leurs intérêts personnels ne fait qu’impacter négativement le niveau de vie de notre population.

Tôt ou tard, le mandat du Président de la République arrivera à son terme et nous voici aujourd’hui face à une profonde incertitude qui domine le paysage politique, Ce qui crée des anticipations pessimistes du côté des agents économiques qui ne consomment plus la même quantité de produits et également nous constatons un retard auprès des investisseurs privés, ce qui explique la baisse de la circulation de devises dans l’économie.

En effet, l’instabilité politique n’affecte pas seulement le secteur économique, elle impacte tout aussi d’autres secteurs comme: le culturel, le social, l’éducatif entre autres, de la pire des manières, à titre d’exemple: le retrait des sponsors dans les meringues carnavalesques, l’un des secteurs crucial en matière d’embauche temporaire. Donc, la stabilité politique est justement l’élément clé et incontournable vers le progrès économique et social de notre société.

Témoins de ce vide institutionnel au niveau des pouvoirs publics et du processus de nomination d’un Premier Ministre ainsi que de la mise sur pied interminable d’un gouvernement légitime pouvant adresser les vrais problèmes de la population qui observe passivement la misère , l’insécurité sur toutes ses formes, les violations des droits des personnes qui font rage dans les rues de toute l’étendue du territoire national , tous les indicateurs macroéconomiques sont en rouge avec une balance commerciale faible, le taux de l’inflation qui augmente quotidiennement ainsi qu’un taux de croissance qui ne cesse de frôler le moins de 2% .

Par ces constats, nous nous demandons où sont les gouvernants de ce pays? Quelles sont les mesures de politiques, économiques et sociales qui ont été prises pour améliorer les conditions de vie de la population haïtienne ?
Jusque-là personne ne peut répondre à ces interrogations, que ce soit les institutions des pouvoirs publics ou celles de la société civile!

Nous faisons face à une situation où tout le monde fait semblant, semblant que tout fonctionne; semblant que personne n’est responsable de ce qui se passe.

Or, il revient à la population haïtienne de prendre ces responsabilités à travers les urnes , de sorte qu’elle soit plus mature et plus intelligente politiquement pour pouvoir faire le bon choix. Celui des personnes capables, pouvant élaborer de véritables politiques publiques en matière d’éducation, socio- économique durable pouvant être en adéquation avec les Objectifs de développement durable ( ODD ).

Marchons vers le progrès économique et social pour un avenir meilleur , un futur prospère dans l’intérêt de notre pays.

Vive Haïti , vive la démocratie .

Écrit par: Danielson Morné , Internationaliste de formation et finissant en Droit/ UEH. danielsonmorne@gmail.com

Publié par: Stael JEAN

                  Adm deLTP,Journaliste.                                              &Juriste

Tous droits résevés,05 février 2020