octobre 19, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

7 Février 1986 – 7 Fév 2020 34 ans d’échec et/ou réussite partagée entre les Duvalieristes et la mouvance de 1986?

6 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pays s’était soulevé contre la dictature féroce des Duvaliers. La mauvaise gestion des finances publiques qui traînait derrière elle, la misère populaire; le gaspillage et le chômage. Toutes les couches sociales haïtiennes optaient pour le départ de Jean Claude Duvalier, premier bénéficiaire direct de la République héréditaire après la mort de son père, tel qu’il était établi dans la Constitution de 1964. Le 7 février 1986, au bout de 8 jours de grève générale suivie de manifestations populaires, à la surprise générale des Tontons Macoutes (VSN) et à la grande déconvenue de certains barons du régime tortionnaire, le président à vie Jean Claude Duvalier a remis sa démission par un message radio-télédifusé.

C’était la liesse populaire, l’élan démocratique, né de la Révolution de 1946, reprend ses droits. Organisations syndicales, Organisations Politiques, Organes de Défense des Droits Humains et Partis Politiques naissent dans tout le Pays. Une nouvelle Constitution a été rédigée et promulguée. C’est la naissance d’une Nouvelle République. De 1986 à nos jours jours, le débat s’articule autour de l’échec et/ou réussite du Mouvement de 1986. Mais, on a tendance à attribuer l’échec d’après 1986 aux hommes de gauche tout en faisant croire que les choses allaient mieux dans le pays avant le 7 février 1986. On refuse de parler du succès du Mouvement 86. La vérité crève les yeux, mais on s’accroche trop au mensonge dans ce petit pays.

Est ce que la mouvance de 1986 a toute seule dirigé le pays pendant les 34 ans?
Faisons un coup d’oeil objectif pour fixer les responsabilités:

– 7 février 1986 – 7 février 1988: 2 ans de Duvaliérisme sans Duvalier. Henry Namphy, Williams Regala, Max Valès, Alix Cinéas, Prosper Avril et Gérard Gourgue. À l’exception de Me Gérard Gourgue, le CNG était composé de Duvaliéristes et Macoutes notoires, c’est ce qui aura été à l’origine des massacres du 29 Novembre 1987. Le rendez-vous démocratique était avorté.

– 7 février 1988 -19 juin 1988: 4 mois de la mouvance de 1986. L’heureuse expérience gouvernementale de Manigat, allait être vite interrompue par une frange de la communauté internationale avec la complicité du secteur économique mafieux.

19 juin 1988 – 7 février 1991: 3 ans de Duvaliérisme sans Duvalier.

7 février 1991 – 30 septembre 1991: 7 mois de la mouvance de 1986.

30 septembre 1991- 15 Octobre 1994: 3 ans de Duvaliérisme sans Duvalier.

-15 Octobre 1994 – 29 Février 2004: 10 ans de la mouvance de 1986.

29 février 2004 – 14 mai 2006 : 2 ans de Duvaliérisme sans Duvalier.

– 14 mai 2006 – 14 mai 2011 : 5 ans de la mouvance de 1986.

– 14 mai 2011 – 7 février 2016: 5 ans de Duvaliérisme sans Duvalier.

-7 février 2016 – février 2017: 1 an de la mouvance de 1986.

7 février 2017 – février 2020: 3 ans de Duvaliérisme sans Duvalier.

En additionnant les mandats complets ou de courte durée dans le temps occupé par les héritiers du Mouvement de 1986, le chiffre incontestable n’est que 17 ans 1 mois.
17 soustrait de 34= 17

Cela sous entend que les hommes de la tendance Duvaliériste/ Macoutes ont passé 17 ans au pouvoir. Pour étayer cette thèse, il suffit de voir la liste des conseillers des présidents, Premiers Ministres, ministres, secrétaires d’État, directeurs Généraux et écouter leurs discours sur les idéologies.

34 ans d’échecs partagés entre les deux tendances qui ont dirigé le pays tour à tour.

C’était mieux hier qu’aujourd’hui. Encore un autre blûff. Plus de gens ont accès l’instruction après le mouvement de 1986. Les chiffres parlent d’eux mêmes. Il suffit de voir le nombre d’écoles créées et construites de 22 Octobre 1957 à 7 février 1986. Il faut aller sur le terrain pour constater la quantité de Km de routes asphaltées sous la Dictature des Duvalier et celles percées et asphaltées après 1986. Certainement, vous n’allez plus répéter la bêtise qui devient presque nationale que « ayè te pi bon ». C’est faux et archi-faux! On a commis des erreurs certes, mais on a bougé également. Les relations diplomatiques entre Haïti et Cuba étaient froides après le vote honteux infligé à Cuba par Duvalier en janvier 1962. Le raffermissement des relations entre les deux États, a permis à Haïti d’envoyer des étudiants à la faculté de médecine Cubaine, ce qui a amélioré les services des soins de santé en Haïti.
La liberté d’expression nous permis d’empêcher plusieurs cas de corruption dans l’administration publique.
Ah! Il faut se rappeler que la corruption était le ressort caché du régime des Duvalier. On avait peur de dénoncer les corrompus. L’on se rappelle, le mariage de Michèle Bennett et de Jean Claude Duvalier avait coûté au trésor public 2.5 millions dollars us. L’habillement de la famille présidentielle avoisinait 8 millions de dollars us l’an🙆🏻‍♂. Les journalistes qui oseraient en parler, seront jetés en prison et exécutés plus tard.

Il y a toujours des cas de corruption, c’est une bataille d’envergure et qui exige de lourds sacrifices. Les adversaires de 1986, vont me parler de Peligre et de l’aéroport, cessons la plaisanterie! Des hommes et des femmes qui ont passé 29 ans au pouvoir sans être inquiétés, ne doivent pas capitaliser sur ces miettes réalisations pour masquer les crimes, exécutions sommaires, exils provoquant la fuite des cerveaux haïtiens, les abus, le bâillonnement de la presse et la corruption administrative éhontée.

Les acquis de 1986 sont à sauvegarder et méritent d’être renforcés.
Honorons la mémoire de Leslie Manigat, René Théodore, Gerard Pierre-Charles, Micha Gaillard, Yves Volel, Sylvio Claude, Tuneb Delpé, Claude Rosier, Michel Hector, René Preval, Abelard, Charlot Jacquelin, Jacky C, Bernard Diedrich, Jean Dominique, Jean Claude Bajeux, Sony Bastien, Richard Brisson, les familles Sansariq, Drouin, Numa, Jumesle et les 19 0fficiers exécutés horriblement en plein jour par Duvalier pour installer définitivement la terreur en Haïti!!
Une pensée spéciale aux sans noms exécutés au Pénitencier National, aux Casernes Dessalines et à Fort Dimanche; le véritable Triangle de la Mort.

Un grand merci à Lilianne Pierre Paul, Jean Bertrand Aristide, Marvel Dandin, Marcus Gracia, Evans Paul, Victor Benoit, Marie Denise Claude, Serge Gilles, Compère Filo, Marie Laurence Jocelyn Lassègue, Herold Jean François

Heureux 7 février à tous les démocrates Progressistes haïtiens !

Andalasse Mertilus

Commentaire de Romane Désir, rédacteur de LTP:

Sans doute les Duvaliers ont causé beaucoup de maux à Haïti, quand je dis les Duvaliers je parle directement de François et de Jean Claude. Mais, n’oubliez pas qu’ils étaient des nationalistes. Peut-être ils n’étaient pas assez éveillés pour gérer le pays valablement.

Nous ne pouvons pas dire que ceux qui dirigeaient le pays après le 07 Février 1986 étaient des Duvalieristes, car ils ont fait beaucoup plus de maux au pays. La presse haïtienne est devenue une prostituée extraordinaire. Les politiciens sont devenus plus corrompus. Les actuels politiens du pays ont tué plus de personnes que les Duvaliers. Sans oublier le gaspillage de plus de 34 milliards de dollars américains.

Je veux croire que l’auteur de ce texte est de bonne intention, mais soit il est mal informé ou il est un partisan de la mouvance de 1986.

Avions-nous le kidnapping dans le pays et les gangs armés à l’époque des Duvaliers?

L’irrespect des hommes politiques haïtiens de nos jours, n’est ce pas une réalité?

M. Andalasse Mertilus! Quand on veut faire l’histoire, il faut être impartiale, il faut être un puriste.

Tous droits réservés, 07 Février 2020