octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Lettre du bureau du sénateur Nènel Cassy

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port-au-Prince, le 21 Février 2020

Le bureau du sénateur Nènel Cassy tient à saluer le courage, la détermination et l’engagement des membres du Secteur Démocratique et Populaire et de l’opposition politique en général dans cette lutte pour la défense de la constitution et la sauvegarde des acquis tels la liberté d’expression et la liberté d’association.

C’est dans ce contexte que le bureau exhorte toute l’opposition politique à soutenir les revendications des policiers en rapport à l’exercice de leur droit syndical. En effet, le parlement ne pouvant assumer pleinement son rôle dans le maintien de la cohésion sociale il revient à la société, à travers l’opposition, de
faire cause commune avec la police nationale.

De plus, le bureau tient à souligner que dès le départ de Jovenel Moïse, les mesures suivantes devront être adoptées en vue de pallier aux dysfonctionnements de l’institution policière:

1-La reconnaissance légale du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH);
2-La révision et l’augmentation du budget de fonctionnement alloué à la Police Nationale;
3-La revalorisation du salaire des policiers avec une attention particulière pour les agents de premier rang;
4-La mise en place d’un système effectif de crédit immobilier, de financement de véhicule et de frais scolaires pour les policiers et leurs enfants;
5-La réhabilitation des commissariats et sous-commissariats;
6-Ainsi que, l’instauration d’un régime de prévoyance en vue d’assurer les prestations sociales en matière de retraite, de chômage, de maladie et de décès des policiers et dépendants.

En effet, la rupture nette et totale avec le pouvoir en place doit passer par une juste réaffectation des fonds publics aujourd’hui détournés vers le recrutement de mercenaires et la location d’hélicoptères pour le compte des proches de l’administration Moïse.

D’un autre côté, le bureau invite la commission Justice et Sécurité du Sénat de la République, présidée par l’honorable Jean Renel Sénatus, à se pencher sur la question des revendications syndicales des policiers.

Par ailleurs, le bureau tient à attirer l’attention des organisations de défense des Droits de l’Homme ainsi que de l’opinion publique en général sur les graves menaces qui pèsent sur la Police Nationale d’Haïti, qui demeure sans conteste un de nos précieux acquis démocratiques.

Enfin, tout en soulignant que cette démarche intervient dans le cadre de la mission du sénateur de veiller au respect des garanties constitutionnelles, nous encourageons vivement la population haïtienne à répondre de manière pacifique à tous les appels à manifestation lancés par le Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH) en signe de solidarité police-population.

Nènel Cassy
Sénateur du Département des Nippes