octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

L’ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort.

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il avait 91 ans.
La mort d’un autocrate. Le général Mounir Thabet, le beau-frère de Hosni Moubarak, a annoncé la mort de l’ancien président égyptien, survenue ce mardi. Il avait 91 ans. Il est décédé mardi à l’hôpital militaire Galaa, au Caire, où il avait subi une opération chirurgicale il y a quelques semaines.

Hosni Moubarak avait régné sans partage sur l’Egypte pendant 30 ans, de 1981 à son éviction du pouvoir le 11 février 2011, contraint à la démission à cause d’un vaste mouvement populaire dans le pays qui avait duré 18 jours. «Ce pays, j’y ai vécu, j’ai fait la guerre pour lui, et l’histoire me jugera», avait-il lancé à la veille de son éviction. L’état d’urgence qu’il avait imposé depuis 30 ans, une des principales mesures que les manifestants souhaitaient abroger, est de nouveau en vigueur depuis 2017. Mohamed Morsi, qui lui avait succédé après avoir été élu démocratiquement, a lui aussi été renversé en 2013 avec un coup d’État militaire qui a placé au pouvoir l’ancien général Abdel Fatah al-Sissi.

CONDAMNÉ À LA PRISON À VIE PUIS ACQUITTÉ
Samedi, le tribunal pénal du Caire avait mis fin aux poursuites judiciaires engagées contre la famille Moubarak avec l’acquittement d’Alaa et Gamal Moubarak, les deux fils de l’ancien président, poursuivis pour «manipulation boursière». Le procureur avait accusé les deux hommes d’avoir «tiré profit de gains financiers illégaux» avec la vente d’une banque, qu’ils n’avaient pas déclaré en Bourse, contrairement à la loi. En mai 2015, Hosni Moubarak et ses fils avaient été condamnés à trois ans de prison pour le détournement de plus de 10 millions d’euros de fonds publics, alloués à l’entretien des palais présidentiels. À chaque apparition devant le tribunal, l’ancien raïs était affaibli, en fauteuil roulant ou en civière, souvent avec des lunettes de soleil.

Hosni Moubarak avait été libéré en mars 2017, après avoir été condamné à la prison à vie en 2012 et blanchi en 2014. En mars 2017, il avait été acquitté définitivement pour la mort de 846 manifestants durant la révolte de janvier et février 2011. Hospitalisé au Caire, il apparaissait depuis parfois à la fenêtre, saluant les photographes face à lui.

Via Paris Match Harry Espoir Michel Pour Le Tout Au Pluriel Magazine socio Culturel
espoirharrymichel@gmail.com