octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Le SPNH et la commission spéciale déléguée par le D.G de la PNH ont repris la table des discussions pour mater la crise au sein de l’institution policière.

2 min read

Warning: Attempt to read property "post_excerpt" on null in /srv/disk5/3553831/www/letoutauplurielmagazine.com/wp-content/themes/newsphere/inc/hooks/hook-single-header.php on line 67
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Office de la Protection du Citoyen ( *O.P.C* ) étant qu’instance médiateur de la crise qui oppose quelques policiers réclamant leur liberté syndicale et la Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti ( *DG.PNH* ) a accueilli en son local le jeudi le jeudi 27 février 2020, la première rencontre réussie entre les avocats du syndicat de la Police Nationale d’Haïti ayant pour sigle ( *SPNH* ) et la commission déléguée par le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti ( *PNH* ); Mr. Normil Rameau. d’un côté, le Dr. Patrick Pélissier et Vladimir Gassant; tous deux avocats de la structure syndicale et de l’autre côte, l’Inspecteur Général de police, Mr. Muscadin et le Commissaire Boileau, ont représenté valablement la commission formée par le D.G de l’institution policière pour aplanir le terrain en vue de trouver une entente face à leurs revendications.

Selon les dires des avocats, « l’objectif de cette rencontre était de discuter sur des points clés, tels que: la convention internationale relative aux droits syndicales, voire tous les outils légaux régissant la matière et la réintégration des cinq policiers révoqués la semaine écoulée. »

Dans une ambiance de bon enfant et de sérénité, cette rencontre s’est déroulée en présence du protecteur du Citoyen; Mr. Renand Edouville et de quelques représentants des organisations des droits humains en Haïti, dans l’espoir que des suivis vont-être faits au point de vue légal et administratif. En attendant la prochaine convocation, les protagonistes projèttent de prendre un autre rendez-vous sur la table des discussions.

Aristhène René; pour Le Tout au Pluriel Magazine !!!

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Tous droits réservés, 28 Février 2020