octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Un extrait du livre: La jeunesse haïtienne, une force dynamique au développement de son pays ».

7 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un extrait du livre: La jeunesse haïtienne, une force dynamique au développement de son pays ».

Écrit par : Romane Désir et Marie Phara Ambroise.

Période du début du 20e Siècle.
a. La Négritude :
Nous ne voulons pas parler du mouvement de la négritude de Aimé Césaire, Léopold Senghor et Léon Damas qui était un mouvement littéraire et politique. Mais , de l’origine de l’esclavage qui a commencé après la publication de ce décret-ci.  » Le Pape Nicolas V, Tommaso Parentucelli (1398 – 1455), autorisa l’esclavage le 8 janvier 1454. Ce 8 janvier 1454, le jour où le Vatican déclara la guerre sainte contre l’Afrique dans sa bulle papale « Romanus Pontifex ».
Une bulle papale est un document à travers lequel le pape pose un acte juridique important.
D’où la naissance de la négritude dans l’esclavage ou la déshumanisation des jeunes noirs en Afrique . Selon les écrits : » Christophe Colomb a découvert Haïti ou Hispagnola en 1492″. Dès cette découverte( pour son peuple et lui) , l’esclavage avait commencé sur les indiens- les aboriginaires de l’île d’Haïti.
Les espagnoles tuèrent douze indiens par jour plus un autre 168 indiens, ces douzes indiens tués par jour représentaient les douzes disciples de Jésus. Donc, avant quinze ans ils exterminèrent presque tous les indiens qui vivaient en Ayiti .
Pendant cette génocide, ils décidèrent d’aller chercher des esclaves noirs en Afrique pour venir travailler cette partie de la terre qui était extrêmement riche; d’où la débarquation des premiers noirs africains sur le sol haïtien en mille cinq cent trois (1503) à la croix des bossales .
Ces esclaves noirs étaient des jeunes robustes. À noter que trois peuples ont combatu pour le contrôle de l’île durant l’esclavage ( Les Espagnoles, les Anglais et les Français) , ils ont travaillé pour détruire la nation noire qui est un peuple sacré. Ils ont éliminé leurs cultures, leurs langues, leurs valeurs spirituelles.
Pour l’histoire et la vérité, les juifs(faux juifs) et l’église catholique sont les auteurs de l’esclavage. Le Vatican voulait changer la religion des Noirs et les Juifs , eux, voulaient commercialiser les noirs. Sans doute vous vous poser des interrogations ? Mais, laissez-moi vous dire qu’en Ayiti et en Amérique les esclavagistes ont implantés une croix et sur cette croix, ils ont écrit : » In hoc signo vinces » ( La lettre v a le son w en latin). Qui signifie : « Avec ce signe nous conquérons ».
Pour comprendre et découvrir la complicité des Juifs dans l’esclavage, il faut lire : » The secret relationship between the blacks and the Jews », « La relation secrète entre les Noirs et les Juifs ». Un livre scientifique écrit par  » The nation of Islam » . Dans ce livre, vous allez découvrir les propriétaires des bateaux qui ont , qui avaient apporté les noirs dans l’esclavage en Amérique.
Pendant cette période, les esclavagistes ont déshumanisé presque complètement les noirs en violant les femmes, d’où la naissance des métis (mulâtres),  » un nom donné à ces enfants pour les dévaloriser psychologiquement « , ils ont pratiqué l’homosexualité avec les hommes, ils les ont travaillé très dur, les tués, les pendus , une technique pour établir la peur en eux pour les caucasiens (les blancs) éternellement. Avez-vous jamais entendu parler du discours de l’esclavagiste Williams Lynch? Est-ce qu’on vous l’a enseigné à l’école ? J’en doute . en voici son discours en 1712 en Amérique :
Ce discours a été prononcé par un esclavagiste européen, William Lynch, en 1712. Il avait été invité par ses collègues afin de venir présenter une nouvelle technique de contrôle des Africains déportés aux États-Unis mais qui se révoltaient chaque jour, et mettaient ainsi à mal leurs « affaires ». William Lynch de par sa compétence et l’expertise qu’il avait développé, était devenu un « consultant » en ce domaine.
« Mesdames, Messieurs, Je vous salue ici, en cette année de notre seigneur, 1712. J’aimerais d’abord vous remercier de m’avoir invité. Si je suis là aujourd’hui, c’est pour vous aider à résoudre les problèmes que vous avez avec vos esclaves. J’ai expérimenté dans ma modeste plantation, des méthodes nouvelles de contrôle des esclaves.
La Rome antique nous envierait si mon programme était appliqué. Non seulement vous perdez de l’argent en pendant vos esclaves, vous avez aussi des insurrections, des révoltes, vos champs restant ainsi longtemps sans être cultivés, vos propriétés sont souvent victimes d’incendies, votre cheptel est tué. Je ne suis pas là pour énumérer tous les problèmes que vous avez avec ces esclaves, mais pour vous aider à les résoudre.
Je dispose d’une méthode qui vous permettra de contrôler définitivement vos esclaves noirs, et qui a fait ses preuves dans ma propriété. Je vous garantis à tous que si vous l’appliquez correctement, elle vous permettra de contrôler vos esclaves pendant au moins 300 ans.
Ma méthode est simple, tout membre de votre famille ainsi que vos ouvriers blancs peuvent l’utiliser. Je fais ressortir un certain nombre de différences parmi les esclaves; il me suffit de reprendre ces différences, de les agrandir, de les exagérer. Puis je suscite la peur, la méfiance, l’envie, la méfiance en eux, afin de les contrôler; par exemple, prenez cette liste de différences: l’âge, la couleur, l’intelligence, la taille, le sexe, la superficie des plantations, l’attitude des propriétaires, le lieu d’habitation des esclaves (vallées, montagnes, l’est, l’ouest, le nord, le sud), le type de cheveux des esclaves (fins ou crépus), la taille des esclaves (grands de taille ou courts).
Je vais ensuite vous donner une stratégie d’action pour mettre tous ces éléments ensemble; mais avant tout, j’aimerais vous dire que la méfiance, le manque de confiance en soi, est plus efficace que le respect ou l’admiration. L’esclave noir, après avoir reçu ce lavage de cerveau, perpétuera de lui-même et développera ces sentiments qui influenceront son comportement pendant des centaines voire des milliers d’années, sans que nous n’avions plus besoin d’intervenir.
Leur soumission à nous et à notre civilisation sera non seulement totale mais également profonde et durable. N’oubliez jamais que vous devez opposer les adultes et les noirs âgés aux plus jeunes, les noirs à peau foncée aux noirs à peau plus claire, la femme noire à l’homme noir.
Mesdames, Messieurs, ces solutions sont les clefs qui vous serviront à contrôler vos esclaves. Utilisez-les, faites-en bon usage; faites en sorte que vos femmes, vos enfants, vos ouvriers blancs les utilisent aussi; ne manquez pas cette opportunité.
Si vous l’appliquez intensément pendant une année, les noirs eux-mêmes les développeront, les accentueront, et manqueront à tout jamais de confiance en eux-mêmes Cela vous permettra d’asseoir une domination quasi éternelle sur eux. »
Ce discours est encore d’actualité. Sa portée a été réelle dans l’Amérique esclavagiste. L’esprit de la méthode de William Lynch.
Tous ces complots et ces techniques des caucasiens (blancs) n’avaient pas pu empêcher les Noirs sacrés d’Ayiti à se soulever contre l’esclavage à chaque moment , ils croyaient que l’esclavage était inacceptable dans leurs âmes et dans leurs subconscients ;ils croyaient profondément que l’esclavage était anormal, humiliant et inacceptable.
Quoiqu’ils avaient fini par retrouver leur liberté , un dérangement psychologique majeur s’est fait en eux ; d’où la division et le manque d’estime de soi dans la société haïtienne. Ce dérangement les fait passer du noir sacré au noir maudit .
Une longue histoire d’aliénation! Nous sommes passés du noir sacré au noir maudit.
Dans l’Afrique Noire antique, la couleur noire symbolisait la fertilité, l’abondance, le bonheur…le sacré! Alors, comment, on est arrivé en moins de 2000 ans à nous séparer de notre conscience historique, à rattacher le mal à notre propre couleur? En passant , je dois vous dire que : »Noir n’est pas une couleur « ; il est l’origine des couleurs.
Quand on vous dit noir, on vous appel  » Créateurs, Créatrice ». Pour le mot nègre maintenant, sachez que ce mot veut dire : »une personne qui perd son chemin, sa culture ou un mort mental. « Gens de couleurs » veut dire caucasiens (blancs). Les blancs ont utilisé la psychologie renversée pour nous faire croire négativement en nous. Jeunes noirs, jeunesse haïtienne ! Vous connaissez la vérité aujourd’hui. Soyez libres, allez travailler pour le réhaussement positif de vos pays parce que vous êtes les descendants directes du Créateur de l’univers- Le Dieu Tout-Puissant. Alors, réveillez-vous mentalement pour prendre la gouvernance du monde parce que la culture originale est éternelle.

Tous droits réservés,02_Mars 2020

Par: Romane Désir et Marie Phara Ambroise…

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.