octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Un extrait du livre: Problème sociétal en Haïti..

7 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un extrait du livre: Problème sociétal en Haïti..,

Écrit par:Marie Phara Ambroise et Romane Désir.

L’histoire d’une nation doit être écrite pour sa jeunesse parce qu’elle est la fièreté des jeunes. Dans ce sous-chapitre, nous allons établir les faits sans fanatisme parce que les générations futures auront besoin les faits historiques de leur pays.

Nous devons admettre que
le gouvernement de François Duvalier a subi beaucoup d’attaques de ses adversaires de 1958 à 1964. Ils ont même essayé de tuer ses enfants; et, pourquoi pas mentionné la dernière bataille de jeune Haïti le 26 Octobre 1964 contre le gouvernement du président François Duvalier?

Donc, pour protéger son pouvoir,  François Duvalier s’est transformé en un président d’acier ; il s’est nommé président à vie pour mieux garantir la continuité de son gouvernement. D’où la genèse de la peur des jeunes haïtiens à cause de l’implication politique de certains des leurs contre Duvalier.

Étant donné que la peur est une prison, les jeunes intellectuels haïtiens qui ne voulaient pas vivre sous l’influence de la peur ont choisi une aîle libre. Cette décision a causé au pays de souffrir énormément, les meilleurs cerveaux de la nation se sont rendus vers l’étranger pour trouver leurs paix d’esprit. Ce sont ces mêmes intellectuels que les universités étrangères ont embauchés pour former les jeunes de leurs pays dans les années 60; pendant ce temps l’éducation haïtienne commence à se dégénérer.

J’aurais aimé savoir si cet exode ne faisait pas partie de la conspiration internationale pour détruire l’éducation ?  Pour mieux comprendre la période des années 60 en Haïti, il faut lire un article du journal le nouvelliste publié le 19 Décembre 2017 appelé : » La jeunesse d’Haïti et l’exode national « . En voici un extrait »

Pour faire court, notre République depuis son Indépendance évolue dans une posture de fragilité et de marginalité économiques. L’isolement politique et économique qu’elle a subi à cause de cette Indépendance, sous les verrous d’une coalition occidentale esclavagiste, n’a jamais permis à l’État haïtien d’instaurer un système économique viable et stable en mesure de nourrir sa population et de la retenir chez elle.

Concurremment, des décisions nationales inconsidérées sont adoptées, comme par exemple le cadeau faramineux de ce qu’on a baptisé de « paiement de la dette de l’indépendance », soit la colossale somme de 150 millions de francs-or. Cette mesure absurde de Boyer n’avait fait qu’augmenter cette fragilité atrophiant ainsi purement et simplement l’économie nationale. Il faut souligner aussi le fait qu’Haïti allait rester à l’écart de la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle et du début du XXe.

Révolution qui va transformer de manière irréversible la figure politique, économique, sociale et culturelle du monde. Sans oublier les conséquences des turbulences politiques internes, de l’occupation américaine de 1915 qui a duré au moins deux décennies, etc.

Toute une kyrielle de dispositions politiques et économiques désastreuses de part et d’autre (en ce qui a trait à l’isolement international entre autres), et leurs implications sociales, qui ont endommagé gravement et durablement toute la population haïtienne, en particulier l’avenir des jeunes générations.

La jeunesse d’Haïti a été justement, à cause des faiblesses économiques de la majorité des parents, porteuse d’espoir. Ce flambeau d’espoir restait allumé surtout par rapport à ceux qui prenaient le large pour les Bahamas et la Floride ». Sans doute, il y a une grande conspiration internationale contre Haïti pour prendre sa jeunesse – ses jeunes intellectuels.

La jeunesse africaine/haïtienne est en lutte depuis avant les années 1503 à nos jours pour vivre libre dans la société. Mais, comprend elle la signification du mot conspiration? Je doute qu’elle n’arrive pas à penser sur l’éffet de ce mot sur elle. Que signifie conspiration?

 

Conspiration

Entente secrète entre plusieurs personnes, en vue de renverser un pouvoir établi, ou une organisation en vue d’attenter à la vie d’une personne d’autorité

Une conspiration est soit une entente secrète entre plusieurs personnes en vue de renverser un pouvoir établi, soit une organisation en vue d’attenter à la vie d’une personne d’autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l’objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue.

Les objectifs d’une conspiration sont variés, ainsi que ses moyens. Le faux témoignage et la rumeur[1], l’enlèvement[2], l’attentat[3], l’assassinat[4], et le coup d’État[5] sont parmi les méthodes les plus visibles et les plus utilisées des conspirations connues.

Si un coup d’État nécessite généralement le secret des putschistes, tous les assassinats et tous les attentats ne s’inscrivent pas dans le cadre d’une telle union secrète, et certains peuvent même être individuels.

Nous voulons toujours garder nos responsables politiques comme les principaux coupables de nos souffrances . Peut-être, ils ne connaissent même pas s’il y a une conspiration contre leur pays; mais, aujourd’hui, nous sommes obligés de penser contre la conspiration.

Maintenant, nous devons faire des recherches scientifiques pour bien saisir ou comprendre cette technique des madrés politiques. Il existe des livres écrits par des journalistes-historiens non achetable tels que: « The unseen hand, The new world order » écrits par Ralph Epperson, « The new world order exposed » écrit par Victor Torn. Il faut lire ceux qui croient qu’il existe un complot mondial contre sa jeunesse ou son pays. Permettez-moi de partager un article que j’ai écrit sur la conspiration contre la jeunesse haïtienne

« Haiti! Il y a t-il une conspiration pour détruire nôtre jeunesse- pour la livrer à la délinquence?

L’espoir de toute nation dépend de sa jeunesse pour son réhaussement mondial; c’est pour cette raison qu’on investisse tout dans la jeunesse pourque sa formation éducative et intellectuelle puissent être impeccables, parce que la vie se vit dans le présent non pas dans le passé- y compris la préparation du futur, elle se fait dans le présent.

La délinquence juvenile est d’actualité, car les statistiques ont montré que le pourcentage de crimes commis par les adolescents est en nette augmentation. – c’est un problème mondial. Mais, je voudrais centrer le sujet sur le mot « Conspiration » pourque nous puissions mieux comprendre ce dilemme; parce que le hasard n’existe pas. Tout d’abord, que signifie conspiration? Conspiration: Accord secret entre plusieurs personnes en vue de renverser un gouvernement etabli.- Complot pour détruire un système social ou éducatif.

Pour mieux comprendre le mot » Conspiration » il faut lire les livres historiques écrits par les historiens qui ne sont pas achetables. La conspiration pour détruire le noyau familial a commencé dépuis après la deuxième guerre mondiale. Lisez « l’order du nouveau monde » écrit en anglais par l’historien: Ralph Epperson.

La femme étant le moteur de la famille, on a conspiré pour lui faire prendre le chemin du travail et quand cela arrive ; elle passe douze à quatorze heures par jour dehors, d’où la bestialisation des moeurs par ses enfants parce qu’elle est trop fatiguée pour superviser leurs comportements durant son absence. Bien entendu, il faut vingt à vingt cinq ans pour détruire une nation- un système éducatif où social. Mais, lentement la destruction devient une réalité.

Depuis un bon bout temps il y a une conspiration pour détruire notre jeunesse- la livrer à la délinquence; mais, étant donné que les parents ne comprennent pas ce qu’on appelle la valeur parentale , ils laissent passer presque tout sans se rendre compte. D’oú leurs démissions.

Nôtre feu René Théodore est l’homme qui a commencé à travailler pour la destruction de la jeunesse haitienne. En suite , notre Evans Paul , notre Jean Bertrand Aristide et notre Joseph Michel Martelly ont travaillé sciemmement pour les livrer au banditisme et à la délinquence totale. Il y a tant d’autres encore qui apportent leurs supports. Mais, nous devons admettre qu’il y a la démission entière des parents sur l’éducation de leurs enfants.

 

L’ acculturation étant un problème triste dans nôtre société, je me demande où est passé le ministère de la jeunesse en Haiti? Parce que ce ministère devrait aussi controler les chaines de télévisions dans le pays en collaboration avec le ministère de la communication; mais, rien ne se fait pour éraduquer ce dilemme national.

 

Je me demande est ce que la paupérisation généralisée est la cause de la destruction de nôtre jeunesse? Selon mon ami frère le Dr. Guy B. Estriplet:  » Il ne reste pas longtemps à vivre la civilisation que nous avions connue, c’est déjà le règne des barbares. » Moi, je redoute que nous,  les noirs, ayons plus de capacité morale et intellectuelle pour transformer nôtre société positivement.

 

Il nous faut une prise de conscience lumineuse pour restructurer nôtre société- nôtre jeunesse dans le plus bref delai parceque nous sachions qu’il existe une conspiration pour sa déstruction. Le plus dur dans la vie c’est de ne pas connaître la réalité; desqu’on la sache on peut tout modifier. Maintenant , il revient aux parents d’assumer leurs responsabilité pour le meilleur- pour le bien-être de leurs progénitures.

Tous droits réservés, Marie Phara Ambroise et Romane Désir