octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

PLUS D’UN MOIS APRES LA TRAGEDIE DE L’ORPHELINAT DE FERMATHE, AUCUNE ARRESTATION NI DEMISSION, L’OBSERVATOIRE HAÏTIEN DES DROITS HUMAINS (OHDH) EXPRIME SON INDIGNATION, APPELLE A LA DEMISSION DE LA DIRECTRICE DE L’IBESR ET A DES POURSUITES JUDICIAIRES CONTRE LES RESPONSABLES DU DRAME…

Port-au-Prince, Haïti, le 14 Mars 2020.- L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH), organisme haïtien d’Observation, de Promotion et de Défense des droits humains exprime son indignation et sa colère face à l’indifférence et le mépris considérables des autorités haïtiennes, plus d’un mois après le décès tragique de près d’une vingtaine d’enfants dans l’incendie de l’orphelinat de « l’église compréhension de la bible » à Fermathe.

L’Observatoire Haïtien des Droits Humains est choqué de constater que plus d’un mois après cette tragédie, aucune poursuite judicaire n’a été engagée contre les responsables directes et indirectes de ce drame et aucune démission n’a été non plus enregistrée. Qui pis est, la directrice de l’Institut du Bien Etre Social et des Recherches (IBESR), Madame Arielle JEANTY VILLEDROUIN, principale responsable de la gestion et de la régulation des centres d’accueil pour enfants/orphelinats en Haïti qui a failli à sa mission, est toujours à son poste en signe de banalisation et de mépris de la mort de ces pauvres enfants.

L’OHDH condamne vigoureusement ce comportement cynique des autorités haïtiennes dans la gestion de cette catastrophe qui ne montrent aucun respect pour la vie humaine, pour les victimes et leurs parents et pour la dignité humaine, pierre angulaire des droits fondamentaux de la personne humaine.

En plus de ce comportement abominable, les autorités haïtiennes principalement l’IBESR qui priorise pour des raisons pécuniaires l’adoption internationale sur le bien être collectif des enfants, montrent sans ambages qu’ils n’ont aucun intérêt dans le futur du pays car, les enfants sont l’avenir et l’âme d’une nation.

Face à cette situation inqualifiable, l’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH) exige entres autres :
– La démission ou le renvoi de la directrice générale de l’IBESR, Madame Arielle JEANTY VILLEDROUIN qui a failli à sa mission de protéger les enfants selon les lois haïtiennes régissant l’IBESR et les textes internationaux signés et ratifiés par Haïti ;
– Des poursuites judiciaires sans délai contre toute personne susceptible d’être responsables de près ou de loin de cette tragédie ayant couté la vie a près d’une vingtaine de gamins innocents.

L’Observatoire Haïtien des Droits Humains (OHDH), organisme haïtien d’Observation, de Promotion et de Défense des droits humains invite enfin les parents des victimes à porter plainte contre l’Etat haïtien, principal responsable de ce drame, suivi de son inaction témoignant sa complicité dans la mort tragique de ces enfants.
________________________
Me Joinet MERZIUS, Av.
Spécialiste en droit Int. des droits de l’homme
Fondateur et Coordonnateur Général
Contact : + 1 786 830 1338
Courriel : ohdhhaiti2010@gmail.com/merj04@gmail.com
Site : www.ohdh.org