octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Mine de rien, c’est le vil apposé qui dénote une satisfaction complète de mission !

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aux âmes animales (13e pub.)

Haïti, un Toukaka

Mine de rien, c’est le vil apposé qui dénote une satisfaction complète de mission !

Pour bien saisir et comprendre mon assertion, il faut d’abord apercevoir à l’horizon une nouvelle et sainte Haïti, appelée à jouer le rôle de lampe de toute nation, et de capitale politique et spirituelle du monde.

Toujours classée dernière ou avant – dernière dans toutes les listes, Haïti est pour humilier les hautains et les arrogants de ce monde, jugés âmes animales qui empestent toutes les activités sociales de l’humanité de fausses doctrines, et cela dans tous les domaines scientifiqus. Mais, dans cette réflexion, nous abordons, de manière spécifique, certains esprits incarnés haïtien(ne)s, donc les quelques âmes animales haïtiennes, dont la principale mission intergénérationnelle était de plonger et de noyer leur mère – patrie dans ce trou, si vrai qu’une des leurs, M. Trump, a chanté leur succès.

Oui, les adultérins, âmes animales haïtiennes, ont eu du succès pour avoir accompli sciemment leur mission de :
1. Trahir leur mère – patrie ;
2. Piller et d’aider les étrangers à la piller ;
3. D’humilier leurs concitoyen(ne)s et de permettre aussi à d’autres nations de les humilier, etc.

En 1804, des âmes, animales et sensées, se sont mises ensemble, sous l’influence de l’esprit de Papa YAH, YAHVEH Sabaoth, cela pour matérialiser ou accomplir une prophétie biblique datée, à l’époque, de presque 3 millénaires. Elles ont créé une nation, Haïti, qui, sans même qu’elles s’en rendent compte, porte le nom de la plus grande Force agissante invisible qui l’a libérée du joug de l’esclavage. Mais l’esprit de ce jeune olivier, non alimenté du bien pour construire l’égrégore national haïtien, est vite subjugué par la seconde force agissante invisible opposée, donc par Satan, dont l’ordre premier a été de sacrifier l’âme sensée, missionnaire de cet exploit, Empereur Jacques 1er.

Historiens du rationnel, profanes qui ne glorifient rien que les réalités, chantres de l’union des noirs et des mûlatres dont l’action commune a conduit à l’indépendance, certains n’ont jamais saisi Haïti dans sa dimension spirituelle, comme une entité spiritogéographique dotée d’un tout jeune esprit le 1er premier 1804, et auquel il fallait un aliment spirituel. D’où un ramassis de radotages, à tous les niveaux, sur les différentes crises sociopolitico-économiques haïtiennes.

Rien ne peut ni expliquer ni justifier, d’un point de vue rationnel, l’assassinat de cette âme sensée choisie, Jean – Jacques DESSALINES ; aucune logique ne peut appréhender l’abandon aux chiens de la dépouille mortelle, quoique hachée, d’un tel noble frère, animé d’une empathique digne de sa bergerie. En vérité, nulle thèse ne peut trouver la vraie raison ou motivation au fait que les âmes animales haïtiennes, enténébrées, blasphématrices, etc. n’ont même pas offert des funérailles et un sépulcre, dignes de son rang, au Père de la Patrie commune. Si ce n’est au niveau spirituel qu’elle soit comprise, cette trahison s’apparenterait à de l’acide que ces âmes animales auraient imbibé les racines de cette plantule d’olivier dont la mission divine est d’éclairer l’humanité, de recadrer sa sagesse, etc.

À dire vrai, s’il est une impossibilité irréversible, c’est l’union d’une âme animale, enténébrée ou corrompue, et d’une âme sensée, libérée des réalités de toutes sortes de ce monde.

L’âme animale est intrinsèquement méchante, et deux de ses meilleures qualités sont l’antipathie et l’ingratitude, tiges de la traîtrise qui conduit, dans certains cas, à l’assassinat. Pour les comprendre, il faut inverser la réflexion et la pensée, car elle se glorifie toujours d’avoir du succès dans le mal, puisqu’elle y est pour le mal. Ainsi, est – il possible de saisir et de comprendre la joie de mission accomplie, quant aux Haïtiens dont le dessein maléfique était de creuser ce Toukaka pour embourber Haïti.

Si l’humanité est ce qu’elle est aujourd’hui, elle doit alors sa déchéance aux âmes animales qui, dans tous les domaines, ont pris son contrôle depuis 5 millénaires, soient 2 300 matins et soirs. Qui pis est, elles s’en sont glorifiées.

Bravo, adultérins, âmes animales haïtiennes, vous avez eu du succès !

Haïti : Lumière des nations
Capitale politique et spirituelle du monde

Evintz BRILLANT

Tous droits réservés, 25 Mars 2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE: NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.