octobre 25, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Mes Réflexions sur l’Avenir d’Haïti en la Fête de Pâques 2020.

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis tantôt deux (2) ans, l’Ange de la mort me visite et m’enlève l’affection et la présence physique de beaucoup de gens que j’aimais et admirais profondément.

J’ai eu tout d’abord l’expérience pénible et douloureuse du départ impromptu de mon cousin/frère Patrick Raymond et de ma fille adoptive Carline Pierre. Je me relevais un tant soit peu de ma peine, quand la santé de ma mère, déjà avancée en âge, commença à décliner pour se dégrader définitivement pour lui ouvrir la porte des Cieux à l’aube de l’année 2020. Après son décès, le monde me paraissait dépeuplé, vide et méconnaissable. Plus rien ne m’amusait, m’émerveillait ou me stimulait. Quelque chose s’était cassé en moi. Ma vie semblait s’être arrêtée en dépit des attentions et des efforts de mes proches amis et de ma soeur, Marie-Line, en particulier.

C’est dans cet état d’esprit que, cette année, j’ai commencé mon Carême, ma traversée du désert, ma pénitence, ma contemplation pour soudainement réaliser et entendre les cris de détresse, de désolation, de désespoir, d’appels au secours de mes paroissiens rattrapés, touchés, endeuillés ou infectés par le coronavirus dans cette grande ville de New-York. L’ampleur de la crise m’arracha à ma torpeur, à ma léthargie, à ma propre mort pour reprendre mon ministère de consolation, d’apaisement psychologique et faire renaitre la foi et l’espérance dans la vie des autres malgré leur souffrance, leur deuil et leur maladie.

Lentement, je réalise vraiment que c’est en consolant qu’on est consolé, qu’en se donnant qu’on se retrouve et se fortifie, qu’en soignant les autres qu’on se guérit, qu’en se sacrifiant qu’on devient Lumière dans les ténèbres d’autrui et Arc-en-ciel dans leurs nuages sombres et autres horizons ténébreux.

Ce cheminement dans la foi n’est possible que si seulement on est à l’écoute et que l’on se laisse guider par le Maitre, par Celui qui est revenu Vivant du séjour des Morts après sa Passion et sa Résurrection. Ainsi est-Il devenu le Seigneur des morts conme des vivants.

Notre monde est tourmenté aujourd’hui par la pandémie du coronavirus mais le Christ Rédempteur ne saurait le laisser aller vers sa perdition et son anéantissement sans intervenir souverainement pour sauver les humains pour lesquels Il s’était offert en sacrifice. Notre salut devient alors une Personne. Et, comme au temps de Noé et du déluge, un signe nous est donné, celui du tombeau vide et de la pierre roulée pour nous dire que le Chemin de la guérison, de la paix, de la justice et de l’amour est tracé devant nous.

Laissons nos peurs, nos égoïsmes et nos maux. Soyons des Ressuscités et des Arc-en-ciel de Lumière dans ce monde nouveau à bâtir et à construire dans la prospérité et la modernité.
Notre Printemps va commencer. Et dites aujourd’hui à tous ceux et celles que vous aimez :  » ÇA VA ALLER ! « .

JOYEUSES FÊTES DE PÂQUES.

Père Jean-Miguel Auguste
+50937470865
+13473378954
miguelnov19@gmail.com

Tous droits réservés, 12 Avril 2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.