mer. Août 12th, 2020

HAÏTI – FOOTBALL : SCANDALE DE VIOL RÉVÉLÉ PAR THE GUARDIAN, LA FHF DÉMENT

3 min read
Spread the love

This post has already been read 2 times!

Dans une enquête mise en ligne tôt dans la matinée du 30 avril 2020, le journal « The Guardian » a souligné avoir reçu de témoignages de viols ayant rapport à la gestion du Centre FIFA-GOAL de la Croix-des-Bouquets. Ce scandale épingle les dirigeants de la FHF, dont le président Dr Yves Jean-Bart. Footkole, enquête de la vérité, analyse le côté subjectif et les contre arguments de la Fédération haïtienne de football.

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe. Elle n’a pas mis du temps pour répandre et relayer par des journaux et les réseaux sociaux. Sachant qu’on est dans une enquête, donc, l’identité des victimes qui auraient témoigné et/ou collaboré n’est pas révélée par le journal. Point besoin de le rappeler, c’est un principe élémentaire en matière journalistique de ne pas relever sa source. Ce qui relève le côté subjectif de cette affaire. Cependant, toute accusation n’est pas véritablement vraie et fausse non plus. C’est pour cela, le principe donne à l’accusé le droit de se défendre. En effet, dans ce tohu-bohu, la situation doit être saisie à la hauteur de sa complexité ; ce qui implique du recul et du professionnalisme afin de bien apprécier les faits.

À ce point extrême, la situation rend inconfortable le président Yves Jean-Bart. Dans un papier responsif, il a porté un démenti formel aux allégations jugées, selon lui, mensongères et fantaisistes du journal « The Guardian ». Il pense que c’est du stratagème visant à ternir l’image de la FHF. Le président, dans sa démarche, joue la carte de la réthorique en retournant sur sa carrière de journaliste relativement longue. Le septuagénaire présente les révélations du journal comme une sorte de désubjectivation.

<< Il y a plein de crimes qui ont été commis au nom de votre prestigieux journal et en votre nom par la fabrication de mensonges les uns plus fantaisistes que les autres, commandités par des secteurs mafieux qui veulent profiter du succès que notre football connaît pour assauter la fédération.>> a allégué effrontément le président aux 6 mandats consécutifs.

Face à ces accusations ô combien odieuses, Yves Jean-Bart, depuis la publication de l’article, emprunte la voie de la dialectique pour conserver la réputation de la plus haute instance du football en Haïti. De Radio télévision Caraïbes au forum whatsapp officiel de la FHF, Dadou dément formellement. Les phrases, les verbes et les adverbes sont tous les mêmes, unis dans la noble mission de rejeter d’un revers de main l’enquête du journal « The Guardian ».

Depuis le début de 2020, toutes sortes d’accusations entachent Yves Jean-Bart en son honneur et la fédération qu’il préside depuis 20 ans; entre autres, manque de transparence, gaspillage de fonds et maintenant: abus sexuels. Ces accusations, fondées ou non, ne font que salir la réputation de la FHF. Aux dirigeants de rectifier le tir.

Via FOOTKOLE, 1 Mai2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Facebook Comments

This post has already been read 2 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Copyright © All rights reserved. | Legend Global Tech by PierreFils Fleurissaint.
Translate »