octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

NOTE POUR LA PRESSE 29 mai 1979 – 29 mai 2020 : 41 ans, un parti, une histoire et un pays à changer

5 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce 29 mai 2020 ramène le 41e anniversaire de création du parti Rassemblement des démocrates, nationaux progressistes (RDNP), se réclamant de la démocratie chrétienne et fondé par l’éminent professeur Lesly François Saint Roc Manigat, en 1979, lors, en exil à Caracas (Venezuela).

De retour à la terre natale, à la faveur des mouvements politiques et populaires de 1986, conduisant à la chute du régime dictatorial trentenaire, celui qui allait devenir le premier président constitutionnel d’Haïti post-86, a établi le siège social de ce parti à Delmas.

Ainsi, le RDNP, depuis plus de quarante ans, plongeant ses racines dans le fond commun de la chrétienté, propose, aux citoyennes et citoyens haïtiens, chrétiens et non-chrétiens, de se rassembler autour d’un idéal sociopolitique (un projet de société), en conformité avec les valeurs du christianisme et les exigences changeantes du progrès des idées et des sociétés humaines, et lutte, en conséquence, pour la conquête et l’exercice du pouvoir d’État.

S’écartant de tout sectarisme religieux, politique, ou autre, le RDNP ambitionne de rassembler tous les démocrates, nationaux, progressistes haïtiens dans un effort collectif que son fondateur, ses membres adhérents et sympathisants, son actuel Conseil exécutif croient indispensable pour le relèvement du pays, pour la régénération de la société.

Jamais, le RDNP ne s’est départi de sa ligne doctrinale, idéologique, de sa vision programmatique. Il reste toujours accroché – dans ses publications, actions, stratégies, décisions politiques – aux valeurs démocratiques, et s’engage, résolument, à ne défendre que les intérêts supérieurs de la Nation en vue de satisfaire les aspirations justes et légitimes de modernité, de progrès de la population haïtienne.

Cet engagement n’a d’égal que l’inébranlable foi du RDNP, de ses membres en l’avenir d’Haïti, n’a d’égal que cette détermination à changer ce pays, à partir de sa vision de la société, de la femme et de l’homme haïtiens. Une vision traduite dans toute une ligne programmatique, et, surtout, dans des politiques publiques qu’il se propose d’exécuter pour « Changer la vie en Haïti ». Des politiques publiques qu’il a déjà tenté, en 1988, d’expérimenter durant les quelques mois de présidence de son fondateur, le feu professeur Lesly François Manigat.

Cette brève présidence RDNPiste fait encore rêver beaucoup de nos compatriotes, au nombre desquels se détachent des citoyennes et citoyens qui, aujourd’hui, cultivent le profond regret de n’avoir pas été, à l’époque, des membres adhérents ou sympathisants du parti. Surtout, le regret que le pays ait raté cette chance de sortir de la transition par un processus de modernisation, de démocratisation – fiable, viable, progressiste, nationaliste, patriotique – de ses institutions et de la vie politique.

Ce coup d’État militaire perpétré contre le pouvoir de ce patriote, de ce progressiste, s’est révélé, hier, et, se précise, aujourd’hui, contre la bonne gouvernance, contre le respect de la dignité nationale, contre la défense du bien commun, public, contre le respect des valeurs nationales, républicaines, contre l’institutionnalisation, la moralisation de la vie publique, contre la compétence dans la gestion ou l’administration de la chose publique, contre le peuple haïtien dans ses justes revendications, dans ses légitimes aspirations de bien-être individuel et de progrès collectif.

Chers compatriotes, le Rassemblement des démocrates, nationaux, progressistes (RDNP), a entrepris, sous l’égide du Conseil exécutif national, issu de la IXe convention du parti, un vaste chantier de modernisation de son organisation, de sa structuration, qui le rapproche de toutes les communautés du pays dans la perspective d’assurer la conquête et l’exercice du pouvoir d’État, de la base jusqu’au sommet.

Ce processus de dynamisation passe par le raffermissement des liens avec les leaders locaux et traditionnels du parti, dans le souci de renouveler leur foi dans ses valeurs, ses principes, ses normes, son idéologie, en vue de propager la doctrine du RDNP, et de procéder à un recrutement massif de nouveaux adhérents et sympathisants.

Le RDNP veut d’abord constituer un bassin de candidats et d’électeurs potentiels, avant de miser sur les indécis, sur les tièdes ou de convaincre les désespérés. Les structures du RDNP étant fermés hermétiquement aux candidats parachutés, il encourage les citoyennes et citoyens de bonne volonté à gagner ses rangs, à profiter du bénéfice d’un statut de membres à part entière, en vue, de faire, le cas échéant, acte de candidature sous sa bannière à tous les postes à pourvoir. Comme pour l’élection de ce nouveau Conseil exécutif national, les primaires au sein du parti vont s’effectuer, selon un processus transparent, public, ouvert à tout membre adhérent et régi par l’application du principe de base de la démocratie représentative : un membre adhérent, une voix.

Cette nouvelle impulsion traduit la volonté manifeste du RDNP de faire la politique autrement en son sein, dans sa structure organisationnelle, pour mieux le répercuter ou le projeter dans sa gestion de la chose publique.
Ainsi, choisir le RDNP pour exprimer un choix politique, pour assumer un engagement citoyen, c’est sortir de la léthargie politique, vaincre l’apathie politique en vue de donner, au pays, la chance de faire l’expérience d’un rassemblement de démocrates, de nationaux, de progressistes, chargé de servir ses seuls intérêts… Fonder sa confiance dans l’idéal sociopolitique du RDNP, c’est prendre l’alternative d’un vrai projet de société, d’un programme politique, de politiques publiques qui s’articulent autour de nouveaux paradigmes dans le procès de modernisation, de démocratisation des institutions, des mœurs, des pratiques politiques du pays.

Chers membres adhérents, sympathisants, ami-e-s du RDNP, en Haïti et à l’étranger, c’est aussi pour nous, de l’actuel Conseil exécutif, un grand plaisir de nous adresser à vous, aujourd’hui, pour vous féliciter et vous remercier de cet amour manifesté à l’égard de votre parti politique. Nous avons déjà parcouru beaucoup de chemins, ensemble.

Maintenant, il est temps, plus que jamais, de resserrer nos liens pour « Changer la vie en Haïti ».
En ce temps où nous devons respecter scrupuleusement les consignes des autorités scientifiques, étatiques, en vue de freiner la propagation de la pandémie Covid-19 qui ravage le monde, nos pensées et nos actions doivent, également, converger vers les chemins et les chantiers de ce sursaut collectif, pour que notre chère Haïti puisse sortir de cette catastrophe mondiale, régénérée, forte et prospère.

Ensemble, ensemble, ensemble, jusqu’à la victoire finale,
MET MEN PRAN DESTEN NOU AN MEN !
Dr. Ricardo Nordain
Secrétaire général adjoint
Communication du RDN

La rédaction de LTP

+50933264662

admin@letoutauplurielmagazine.com

Tous droits réservés, 30 Mai 2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.