octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Un quart de siècle déjà, la commissaire Magalie Belneau lance un vibrant appel à l’unité au sein de la PNH.

4 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police nationale d’haïti a célébrée, le vendredi 12 juin 2020, son 25e anniversaire de naissance. à cette occasion, la responsable de la police communautaire, Magalie Belneau a prononcée un vibrant message de ralliement aux agents de l’ordre, responsable de la sécurité nationale. en dépit de la conjoncture, elle les invite à solidifier les maillons afin de renforcer la confiance dans l’institution et, en conformité à leur mission, de soulager la population en proie à une recrudescence d’une insécurité multiforme.

En effet, c’est au commissariat de delmas 33 que la commissaire à tenue son discours à l’occasion de la célébration de l’âge d’argent de la PNH. au lieu d’un discours fleuve truffé des répétitions quotidiennes, Magalie Belneau va droit au but. et, ce sans langue de bois. « 12 juin 1995 – 12 juin 2020: 25 ans de durs labeurs, 25 ans où la PNH prône les droits humains et expérimente la démocratie » a rappelée la commissaire aux policiers, pendus à ses lèvres, les invitant du coup à se serrer les rangs en vue d’apporter des réponses satisfaisantes aux préoccupations de la nation traumatisée au quotidien par les actes d’insécurité, les conflits armés et les actions répétées des gangs qui mettent en péril la paix publique.

Mme. Belneau n’est pas hésitante.
Honorer sa mission doit être un sacrifice pour chaque récipiendaire de la PNH. ainsi, elle souligne que: *envers et contre tous, chaque policier est enclin à assumer pleinement sa responsabilité vis-à-vis de la communauté.*

Produit de la première promotion de la PNH, ce n’est pas la fierté qui manquerait à la commissaire Belneau. comme un poisson dans l’eau, elle fait la retrospection de ses premiers pas comme membre de cette institution qui, contre vents et marées tient encore sa promesse.

Elle se souvient encore le 12 juin 1995 quand elle s’était rendue au cap-haïtien accompagnée de son père et sa sœur pour accomplir ses responsabilités de protection et de service, confie-t-elle à ses compagnons d’armes en guise de motivation.

Cheminant avec honneur jusqu’à devenir responsable de cette unité, elle a pris le temps de saluer la mémoire de tous ceux et toutes celles ayant payés de leur vie le choix de servir avec dévouement et grandeur d’âme leur patrie. en parallèle, c’était aussi l’occasion pour la responsable de la police communautaire de saluer également le courage et la bravoure des policiers qui desservent l’institution en dépit des mauvaises conditions auxquelles ils font face.
Magalie Belneau n’a pas cachée son émotion face à cette débrouillardise dont font montre les valeureux policiers en vue de continuer la lutte pour que l’étendard de l’institution policière puisse se hisser au plus haut sommet. « c’est émouvant, » balance-t-elle.

Dans la foulée, la commissaire Belneau a, harangué ses collègues autour de l’unité et l’harmonisation au sein de la Police nationale en reprenant les propos de son supérieur hiérarchique Rameau Normil, directeur général a.i de la PNH.《s’unir, s’harmoniser pour mieux sécuriser》, paraphrase-t-elle lors de sa courte allocution.

Ainsi 《serrons les rangs pour aider la communauté à trouver la paix et la tranquillité》a exhorté le numéro 1 de la POLICOM à l’occasion du 25e anniversaire de la PNH, invitant par ailleurs, les policiers à s’unir autour de leur devise s’ils veulent être plus efficaces dans leur devoir envers la population. elle exhorte également les agents policiers à agir avec professionnalisme dans le cadre de l’exercice de leur fonction.

« La journée du 12 juin 2020 marquait en mignature le déploiement sur le territoire national il y a 25 ans, des 365 policiers pionniers. les premiers à desservir la nation haïtienne »,
rappelle la commissaire Belneau qui se dit honorer de mettre son savoir et sa connaissance au service de la PNH depuis un quart de siècle.

Tout en reconnaissant le travail de longue haleine des policiers, elle dit s’engager à travailler sans relâche en vue de contribuer à l’amélioration de la qualité de service fourni par la police communautaire en dépit des maigres moyens dont dispose la PNH.

Le haut gradé ne se veut pas vantarder mais, à bien analyser les non-dits de son message, elle est satisfaite de sa contribution, réclamant au passage la compréhension de la population.

Il faut toutefois rappeler qu’au regard de la prolifération des gangs armés sur tout l’étendue du territoire national, l’appel à l’unité pour récoller les tissus au sein de l’institution qui s’avère plus que nécessaire pour maintenir la paix et la sécurité dans un pays où personne n’est assurée.

PREPARE PAR

Frantz Romage

LA REDACTION DE LTP!
LE/14/6/2020
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.