octobre 27, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Port-au-Prince, le 19 juin 2020 Lettre ouverte à Gary Bernard Objet : Réponse à ta lettre du 12 juin 2020 Auteur : Jean Michel CASTOR. Membre du RDNP, enregistré au No: 91-01720101

5 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port-au-Prince, le 19 juin 2020
Lettre ouverte à Gary Bernard
Objet : Réponse à ta lettre du 12 juin 2020
Auteur : Jean Michel CASTOR.
Membre du RDNP, enregistré au No: 91-01720101

Monsieur Gary Bernard

Ta lettre datant du 12 juin 2020 au Secrétaire général du RDNP témoigne de ta mauvaise foi, doublée d’une grave amnésie qui fait pitié.
Au début de ta lettre, tu as été honnête sur un point, et je te le concède, tu as pris une décision unilatérale, donc sans avis aucun des membres de l’OJEDESE (Structure, n’ayant aucun rapport avec le RDNP), pour demander à Monsieur Eric Jean Baptiste de démissionner. Cette attitude venant de toi est digne des courtisans, entrepreneurs politiques de nos jours, qui tirent à boulets rouges sur quelle que soit la personnalité politique, sans faire distinction aucune aux fins de s’attirer l’attention, la sympathie et la solidarité des réseaux sociaux.
Ainsi par ce procédé, après s’être érigés en « influenceurs », ils cherchent à présent des canaux de médiation pour s’asseoir avec les personnalités ou autorités qu’ils aimaient critiquer avant cela ; de l’amnésie ! En bout de ligne, tout ce chemin visait à se faire attirer des feux de projecteurs afin de bénéficier de la bonne grâce de ces personnalités politiques ou des autorités de l’Etat.
Tu es un sacré petit malin, gary, mais l’opinion publique n’est pas dupe, étant habituée à cette fameuse petite formule, trop longtemps réitérée de nos jours, consistant à critiquer aujourd’hui pour s’attirer des avantages, demain. C’est du chantage, un jeu de vilain auquel le Secrétaire Général du RDNP ne prête aucune attention ; il n’a pas de temps pour cela. L’opération ‘’Bare kowona, Sove lavi’’ étant utile en divers lieux du territoire national en termes d’impacts considérables dans la lutte contre la Covid-19, tes petits manèges le laissent, complètement, indifférent.
Permets-moi de te dire que la Fondation EJB a été toujours aux cotés du RDNP même avant son élection à la tête du parti, tout le monde peut en témoigner sauf toi, car tu souffres du syndrome de Cafard « Ou pa ka manje, manje a ou prefere gatel ». Je te comprends car tu rêves d’entendre parler du RDNP sur l’échiquier politique comme le MRN, le MOP ou encore le MDN.
Tu prétends faire, à tort, de monsieur Eric Jean-Baptiste un héritier du système, un protégé du Président Jovenel Moïse ; n’as-tu jamais écouté l’émission ‘’Ti koze anba tonèl RDNP’’ diffusée sur la radio Méga 103.7, à 7 h PM. Aussi sur d’autres stations parmi lesquelles la Radio Sans Souci (Cap Haïtien, 106.9, jeudi 7h PM) ; radio Nami (104.5) et Lobèy (90.5) aux Cayes (jeudi 7h PM) ; Avec une reprise des Editoriaux du parti dans les différentes stations suivantes : Radio Soley ( 105.7, Jeudi 11h45 AM & Mardi 2h45 PM) radio Magic 9 (100.9, vendredi 9h 20 AM) ; radio Max FM (Saint Marc, 104.5, samedi 5h PM). Radio Carribean (Miragoane 99.3 FM, Samedi & Dimanche 10h-12h)
Si tu savais prendre un peu de temps pour écouter cette émission, tu aurais compris les critiques formulées par le Secrétaire Général à l’égard des bandits légaux, de l’insécurité généralisée et la gangstérisation du pays. N’as-tu jamais lu l’éditorial du RDNP publié dans les colonnes du journal Le Nouvelliste ? N’as-tu jamais suivi la rediffusion de cette émission sur la radio Méga aux heures d’antenne de Ti koze anba tonèl ou à 7h45 tous les samedis avant l’émission Ranmase sur Caraïbe FM ? Si tu prenais le temps de lire ou de comprendre les éditoriaux, tu te serais, peut être, forgé une toute autre opinion de ce leader charismatique.
Mais loin de là, ton attitude orgueilleuse, égoïste et unilatérale te monte à la tête, et te voilà frappé de cette amnésie qui te porte à calomnier, indûment, le Secrétaire Général du RDNP. L’enjeu ne vaut pas la chandelle.
Monsieur Eric Jean Baptiste n’a pas les mains liées, ni la langue dans sa poche, en témoigne la dénonciation du Secrétaire général contre les petrocaribards et les petrodilapidateurs, qu’ils soient dans le camp du pouvoir ou dans l’opposition. Tu admets, malgré toi, la rude bataille qu’il a su mener, en digne fils de Dessalines, Christophe et surtout de Capois La Mort, en faveur des victimes de l’épidémie du cholera, pour lesquelles l’Etat n’a pu jusqu’à présent exiger aucun dédommagement.
Ta méchanceté a atteint son paroxysme lorsque dans ta lettre tu dis « […] le 4 juin 2019 RDNP a fêté ses 40 ans. J’y étais. J’ai pris soin d’analyser et commenter votre discours, l’expression d’une naïveté ou tout simplement une méconnaissance de ce qu’est devenu le RDNP 40 ans plus tard. » gary bernard, tu mens comme tu respires ! Le RDNP a fêté ses 40 ans le 1er juin 2019 au Caribe Convention Center. Le discours que le Secrétaire général avait prononcé avait une dimension aussi manigatiste que philosophique ; un discours axé sur le réalisme. Et je suis convaincu que tu as la dimension pour comprendre le discours du Secrétaire général. Mais étant animé d’une mauvaise foi, à dessein, tu préfères planer en basse altitude.
Je termine ma correspondance en te demandant de te ressaisir, gary bernard ! Ta mauvaise foi doublée d’une méchanceté et d’une platitude laissent augurer un « vieux » courtisan minable et malléable qui ne cherche qu’à se faire monnayer une fois que son exercice de chantage aurait produit l’effet souhaité.

C’est malhonnête !

Jean Michel CASTOR, ing.
Membre RDNP : enregistré au No: 91-01720101

LA REDACTION DE LTP!!!
LE/19/6/2020/
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.