octobre 18, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Les riches deviendront plus riches et les pauvres plus pauvres

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ économie d’Haïti est centrée et réduite en dépit des choix de politique économique qu’on fait nos preneurs de décision.

En Haïti, nous optons pour l’importation comme modélisation économique ce qui ne fait que induire le pays en voie de disparition.

Le problème lié à la hausse du taux de change est beaucoup plus complexe qu’on le pense car, ce dernier présente des causes sous-jacentes dont on ignore.

L’ État est le plus grand acheteur de biens et services et, ses biens là proviennent de l’importation or, pour importer les preneurs de décision doivent avoir des devises à leurs dispositions donc, l’importation exerce un grand impact sur la hausse du taux de change.

On ne peut pas nier qu’en Haïti on importe presque tout, même les papiers hygiéniques ne sont pas exempts.

L’ utilisation de la planche à billets pour financer le déficit budgétaire en est un autre problème de taille.

Des particuliers achètent des devises pour les placer dans des banques qui sont dans le reste du monde. D’où la fuite de capitaux.

La désintermédiation fait son cours car, on assiste à la présence d’un autre marché de change qui oeuvre dans l’informel tout en effectuant les mêmes types de transaction qu’une banque à savoir: L’ achat et la vente de devises.

Un pays qui veut atteindre l’apogée du respect des grands équilibres macroéconomiques, sa force ne doit pas résider dans une autre monnaie.

En somme, les preneurs de décision doivent réorienter la politique économique afin d’oeuvrer dans la refonte d’Haïti.
Pensez-y!!!

Michaëlle PARAISON
Économiste

Pour vos commentaires, et suggestions veuillez contacter:michalle.paraison@yahoo.com

La redaction de LTP

+50933264662

admin@letoutauplurielmagazine.com

26 juin 2020.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE! NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Partagez nos articles