mer. Août 12th, 2020

DERNIÈRE LIGNE DROITE POUR LE CHOIX DE LA VICE-PRÉSIDENTE DE JOE BIDEN

3 min read
Spread the love

This post has already been read 2 times!

Joe Biden a déclaré qu’il annoncerait sa colistière la semaine prochaine. Si quelques noms circulent, le mystère est encore entier.
Quelques indices, des analyses… mais toujours pas de nom. Joe Biden, candidat démocrate putatif à l’élection présidentielle, doit annoncer la semaine prochaine son choix de colistier. La seule information est qu’il s’agira d’une femme : l’ancien vice-président s’y est lui-même engagé dès le mois de mars. Mais pour l’identité de la potentielle future vice-présidente, le mystère demeure. Certains noms reviennent, comme celui de Kamala Harris -que Politico a même annoncée officiellement ce mercredi avant de se rétracter. Si la sénatrice de Californie a un inconvénient important -ses attaques envers Joe Biden durant les débats des primaires-, elle reste une des plus expérimentées parmi les potentielles colistières. Mardi, Joe Biden a été photographié tenant entre ses mains des notes manuscrites à propos d’elle : «ne suis pas rancunier, elle a fait campagne avec Jill et moi, talentueuse, grande aide pour la campagne, grand respect pour elle».

Les notes de Joe Biden, le 28 juillet 2020. © Jonathan Ernst / Reuters
À lire : Quelle vice-présidente pour Joe Biden ?

Susan Rice, l’ancienne conseillère à la sécurité nationale de Barack Obama, est aussi une potentielle colistière. L’ancienne ambassadrice aux Nations unies ne s’est jamais présentée à une élection, mais le «New York Times» rappelle qu’elle a, pendant quelques semaines, envisagé de se présenter aux sénatoriales de 2020 dans le Maine, pour s’emparer du siège de Susan Collins. Citant des «raisons familiales», elle a finalement abandonné la candidature, mais cela laisse présager d’une ambition politique qui irait au-delà des postes de cabinet. Si elle venait à se présenter aux côtés de Joe Biden, Susan Rice serait une cible privilégiée des partisans du président, qui l’accusent depuis 2017 d’avoir contribué à la prétendue mise sur écoute de la campagne Trump en 2016. En mai dernier, le directeur du renseignement national par intérim Richard Grenell a déclassifié un de ses emails, dans lequel elle résumait une rencontre à la Maison-Blanche avec James Comey à propos de Michael Flynn. Aux yeux de l’administration Trump, il s’agissait de la preuve que l’administration Obama avait demandé au FBI d’enquêter sur Michael Flynn.

La sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren pourrait elle aussi être une potentielle vice-présidente, mais son âge (71 ans) pourrait être un frein pour seconder un président qui aura 78 ans quelques jours après l’élection de novembre prochain et dont l’état de santé sera un des arguments de la campagne Trump. Les noms de Val Demings et de Stacey Abrams reviennent également régulièrement, mais toutes deux souffrent d’un manque de popularité : selon un sondage publié par Politico, 64% des personnes interrogées n’ont jamais entendu parler de la première, élue de la Floride à la Chambre des représentants, tandis que la campagne de Stacey Abrams pour devenir gouverneure de la Géorgie a été très couverte médiatiquement mais s’est soldée par une défaite.
le 29 juillet 2020
LA REDACTION DE LTP!!!
VIA PARIS MATCH
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE!
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Facebook Comments

This post has already been read 2 times!

Partagez nos articles
0Shares

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Supportez Nous

Copyright © All rights reserved. | Legend Global Tech by PierreFils Fleurissaint.
Translate »