octobre 16, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Haïti:L’effet se fait sentir

2 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le financement monétaire du déficit budgétaire ou la monétisation de la dette par la Banque de la République d’Haïti( BRH) ne cesse de s’accroître à une allure vertigineuse et, cet accroissement de la dette correspond à l’effet boule de neige.

Au cours de l’année 2019, plus précisément le 24 juin 2019 la monétisation de la dette était de 4.14 milliards de Gourdes mais, le 30 juin 2020 cette dernière est passée à 34.04 milliards de Gourdes.Soit une hausse de 722% en un an.

On ne cesse de réitérer, pour que le financement monétaire puisse avoir une retombée positive sur le déficit budgétaire il faut qu’il y ait un environnement macroéconomique sain.

Les autorités monétaires ne peuvent pas agir en excès de monnaie ni en insuffisance de monnaie car, ce mode de financement du déficit budgétaire est risqué.

Mais, nous avons un exemple probant devant nous; Dans un pays comme Haiti où l’on ne produit pas, la dépréciation chronique de la monnaie œuvre à sa manière, et le taux d’inflation continue à gravir les échelons on ne peut s’attendre à des résultats positifs.

Certes, les autorités monétaires en finançant le déficit budgétaire par la voie de la monétisation vont mettre la politique budgétaire de l’État en équilibre mais, malheureusement cet équilibre de la politique budgétaire ne va pas contribuer à une orientation pouvant œuvrer vers le sens de la production d’où le problème qui s’ensuit.

En somme, les preneurs de décision doivent diminuer les dépenses tout en produisant afin d’augmenter les recettes de l’État.

Michaëlle PARAISON
Économiste

Pour vos commentaires, suggestions, et interviews veuillez contacter:michalle.paraison@yahoo.com

LE/05/08/2020/

TOUS DROITS RÉSERVÉS
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.