lun. Sep 21st, 2020

Ordre mondial malin ou divin des choses, c’est quoi ?

2 min read
Spread the love

This post has already been read 631 times!

À entendre parler les analystes, les savants – dieux, la connaissance scientifique peut tout résoudre ; c’est le seul remède aux maux de l’humanité. Rien de plus, la sagesse humaine est le seul coq << bon kalite >> de la basse-cour. Regardez, disent – ils, les réalités politiques, économiques, militaires, etc. des nations athées, vous vous convaincrez ce que sont l’homme et son savoir qui exclut un dieu qui aurait tout créé.

Nan yon bat je, kidonk 5 jou aprè, van an vire !

Voilà qu’aujourd’hui, tout d’un coup, sous l’effet d’un vent chaud qui souffle sur toutes ces belles fleurs, la connaissance scientifique circonscrit toute son énergie à dénombrer les morts, à compter les cadavres de son impuissance, de son arrogance, de sa déraison vers l’athéisme. Alors qu’on est au stade premier du constat de leur déception, de leur déraillement, la science et ses savants – dieux se fanent au même rithme que leurs brebis ; ensemble, ils chantent tous le même cantique mélancolique. Tèt chaje !

Ô ange incarné rebelle, reviens donc à la raison et saisis bien, cette fois – ci, l’effet de cette cause divine !

La réalité est créée pour séduire, mais la vérité, pour être chérie. Toute réalité chérie est un venin qui finira par éteindre l’énergie vivante de l’âme ; cela arrivé, l’humanité, ensemble des âmes, devient une entité spirituellement folle et morte. Car certaines réalités, comme celle des nations athées, sont l’effet d’un ordre mondial des choses ; elles n’ont rien d’éléments caractéristiques de race, d’intelligence, etc.

Nan langaj lakayanm, m’ ta senpleman di, pou m’ fè konprann sa yon òd mondyal ye : << Tan sa, se tan paw, banbile banbile w ! >> Men, aprè lebontan, pral gen lapli. Sa vle di, an bon kreyòl : << Òd la pral chanje, si l’ te malen, li pral diven, visvèsa. >> Ici, sommes – nous !

L’humanité est comme la fleur des champs, le vent souffle, puis elle se fane ; donc, toute sa beauté disparait pour réapparaître là où lampe brille. Ce vent, dorénavant chaud comme celui du désert, est pourtant frais pour ceux dont la réalité était anonyme. Ainsi, tout dépend alors de l’ordre dans lequel la nation est choisie pour atteindre son développement social.

Aucun changement de président ne peut, d’une manière ou d’une autre, renverser la tendance chutante d’une nation, autrefois developpée dans un ancien ordre. Vice – versa.

Okeu !

Haïti : Solèy tout nasyon
Kapital politik ak espirityèl mond lan

Evintz BRILLANT

LE/04/08/2020

TOUS DROITS RÉSERVÉS
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Facebook Comments

This post has already been read 631 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Copyright © All rights reserved. | Legend Global Tech by PierreFils Fleurissaint.
Translate »