octobre 17, 2021

Le Tout Au Pluriel Magazine

Nous sommes vos yeux et vos oreilles

Pour une Haïti prospère: Les maux auxquels les preneurs de décision doivent confronter & les pistes de solution pour y remédier

3 min read
Partagez cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Haïti vogue dans le vent et les marées, elle se perd chaque jour dans une bourrasque permanente qui laisse perplexe.On ne peut nier que le mal haïtien est pluridimensionnelle car, les conditions de vie de la collectivité se dégradent au fil des jours, les décideurs politiques s’affichent, se désaffichent ,et se déresponsabilisent et le pays se meut au vu et au su de tous .

Les problèmes doivent être mis en évidence pour qu’un jour Haïti puisse enfin connaître un nouveau départ.

Ce jour dont nous parlons existe et, on va sans nul doute constater qu’il y aura des preneurs de décision qui viendront extirper ce mal-être afin de façonner une nouvelle manière d’être en vue d’un meilleur avenir profitable à tous.

Le but ultime de toute politique économique est d’assurer le bien-être de la collectivité mais, comment peut-on assurer le bien-être de la collectivité ??? On peut assurer le bien-être de la collectivité en résolvant le souci primaire qui devrait être de nourrir la collectivité mais, malheureusement en Haïti nombreux sont les gens qui n’arrivent pas à se nourrir.

On ne cesse de réitérer que l’instabilité est considérée comme étant l’ennemi primaire de toute croissance cependant, en Haïti les décideurs politiques ignorent toute réflexion de ce genre.

La justice ne doit pas se vendre aux plus offrants, il faut un plaidoyer pour une société socialement juste et/ou une justice socialement équitable.

On assiste au déclin de l’agriculture haïtienne contre une certaine préférence pour les produits importés.

Le secteur éducatif haïtien n’est pas recyclé on ne fait que suivre les mêmes programmes annuellement donc, on est dans un perpétuel recommencement.

La défaillance du secteur de la santé car, les hôpitaux font face à de nombreux problèmes.Souvent, des besoins en équipements s’ensuivent.

La gestion des déchets doit être prise en compte, les preneurs de décision ont développé mainte stratégie mais, aucune stratégie n’a encore réussi à bien gérer les déchets. Il faudrait peut-être de nouvelle stratégie !

La dégradation de notre environnement physique ne fait que contribuer à la variation des écosystèmes de ce fait, la situation du pays sur le plan écologique va de mal en pis.

L’électricité devient un luxe en Haïti, on voit cette dernière rarement. Quant à l’eau portable, très peu de gens ont accès.

Une grande disparité de l’emploi inhérente à la baisse flagrante d’investissement donc, le taux de chômage bat son plein.

Parfois le revenu n’arrive même pas à couvrir les besoins des gens or, nous vivons dans une société quasi pauvre donc, l’accès au crédit devient très difficile en raison de l’insolvabilité des gens.

Pour une Haïti prospère, en terme de prospective les aspirants preneurs de décision doivent penser à :
•Une bonne gouvernance
•La relance du secteur agricole
•Mise en place d’un État de droit
•Une nouvelle approche éducative
•La restructuration du secteur de la santé
•La transformation des déchets
•Le reboisement
•L’électrification du pays
•L’accessibilité à l’assainissement
•Promouvoir l’investissement
•L’accès au crédit
•La construction des routes dans les mornes afin de faciliter la coordination des activités
•Réhabiliter les ports afin de faciliter le commerce entre les grandes villes du pays et les pays de la CARICOM
•Le paiement des impôts par toutes les personnes hormis, celles prévues par la loi
•Faire croître les exportations
•Valorisation et promotion du patrimoine naturel et culturel
•Exploitation des ressources naturelles

Michaëlle PARAISON
Économiste

Pour vos commentaires, suggestions et interviews veuillez contacter:michalle.paraison@yahoo.com

LE/07/08/2020/

TOUS DROITS RÉSERVÉS
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.