ven. Oct 30th, 2020

JOURNALISTE DJOVANY MICHEL. PERSÉCUTION OU RÉPRESSION…

3 min read
Spread the love

This post has already been read 1868 times!

Port-au-Prince, le 29 Août 2020

PDG de Radio Émancipation fm
En ses Bureaux.-

Objet : Demande et Plainte

Monsieur le PDG,

Je, Sénateur Onondieu Louis, digne et fier représentant du département du Nord’ Ouest au sénat durant les 4 dernières années, vous salue et regrette de devoir vous déranger de vos multiples obligations pour consacrer un instant de votre temps si précieux à l’objet de la présente demande et plainte.

En effet, un forcené du nom de Djovany MICHEL se présentant comme Journaliste affecté à votre Radio, est l’auteur d’un article pour le moins payé visant ma personne. Dans ce qu’il appelle un « rapport d’enquête concernant le Sénateur Kedlaire AUGUSTIN », il a conclu en ces termes : « Ce rapport, nous le rédigeons afin de faire comprendre à tous et à toutes que Dérotie est utilisée par la première dame, originaire de Chansolme, et le Sénateur Onondieu Louis, du même département, afin de salir l’image du Sénateur Kedlaire Augustin, en utilisant ce dossier, sic … ».

S’il est vrai que la constitution républicaine, en ses articles 28.1 et 28.2, protège le Journaliste et ses sources, elle n’ouvre cependant pas la porte de la diffamation aux Journalistes. « Le journaliste exerce librement sa profession dans le cadre de la loi. Cet exercice ne peut être soumis à aucune autorisation, ni censure sauf en cas de guerre.
Le journaliste ne peut être forcé de révéler ses sources. Il a toutefois pour devoir d’en vérifier l’authenticité et l’exactitude des informations.
Il est également tenu de respecter l’éthique professionnelle ».

Monsieur le PDG, les règles d’enquête exigent que l’enquêteur dévoile péremptoirement la méthode utilisée dans le cadre de son enquête, sans négliger de révéler l’échantillonnage de l’enquête, les catégories de personnes visées, la collecte des données et les sources d’erreurs, etc. Ces démarches rigoureuses non dévoilées dans le papier signé Djovany MICHEL n’ont pas été respectées. Aucun questionnaire, aucun enquêté, aucune collecte de données : pas d’enquête. Donc, ce qu’il appelle le résultat de l’enquête est tout simplement un écrit diffamatoire contre l’honneur et la dignité du Sénateur Onondieu Louis. Il nuit gravement à la réputation de la Radio.

PDG, l’écrit diffamatoire est une infraction à la loi pénale. Pour mon honneur souillé, j’entends poursuivre l’auteur de l’écrit devant un tribunal, conformément à la loi. Pour ce faire, je vous saurais gré de mettre à ma disposition une copie de ladite enquête, conservée dans les archives de votre Radio.

Mieux, je demanderais à la direction de la Radio de vérifier le travail de ce journaliste et de voir si ces actions sont conformes à l’éthique et à la vérité journalistiques.

Persuadé de l’accueil favorable que vous daignez accorder à l’objet de la présente, recevez mes considérations distinguées.

Sénateur Onondieu LOUIS

LE 30/AOÛT/2020/
LA REDACTION DE LTP!!!
LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.
NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Facebook Comments

This post has already been read 1868 times!

Partagez nos articles
0Shares

Supportez Nous

Translate »