jeu. Sep 24th, 2020

Naomi Osaka: « Je me sens plus forte »

2 min read
Spread the love

This post has already been read 1982 times!

La Japonaise Naomi Osaka au service, le 8 septembre 2020 à New York afp.com – MATTHEW STOCKMAN

Troisième finale de grand chelem pour Naomi Osaka. La japonaise d’origine haïtienne revient en finale de l’US Open où elle a été sacrée pour la première fois (US Open 2018) dans un tournoi majeur. Elle a écarté l’américaine Jennifer Brady en 3 sets (7-6(1), 3-6, 6-3), jeudi soir pour s’offrir sa deuxième finale de l’US Open, son troisième en tournoi majeur : US Open 2018, Open d’Australie 2019 et US Open 2020.

« Mentalement plus forte », socialement engagée depuis l’affaire Jacob Blake, la numéro 9 mondiale n’a jamais perdu un seul match depuis son retour à la compétition il y a environ trois semaines.

En effet, la japonaise a aligné 10 victoires consécutives dont 6 à l’US Open, depuis le retour des compétions internationales après la longue pause causée par la pandémie Covid-19. Elle a même battu des adversaires qu’elle n’a jamais réussi à battre avant. C’était le cas de Shelby Rogers qu’elle a sèchement battu en deux sets (6-3; 6-4) en quart de finale de l’US Open.

« Mentalement, je me sens plus forte » a déclaré Naomi Osaka en conférence de presse d’après match. « Je me sens plus en forme maintenant » a-t-elle ajouté.

« En forme » c’est le moins qu’on puisse dire, puisque la championne de l’US Open 2018 semble irrésistible sur surface dur cette saison. Même les adversaires qui ont l’impudence de lui affronter à deux reprises durant ce pas de temps, l’ont payé cher et sont partis déçus avec la queue entre les jambes. Ce fut le cas d’Anett Kontaveit à qui Osaka a mis une branlée à Cincinnati et une autre à l’US Open.

Mentalement, la lauréate de l’US Open 2018 se sent plus forte. Elle est devenue le visage de la lutte anti-racisme contre les Afro-Américains depuis qu’elle s’était retirée du tournoi de Cincinnati pour soutenir le mouvement #BlackLivesMatter.

De plus, la star de 22 ans honore les Afro-Américains victimes de la brutalité policière aux États-Unis, ce qui lui vaut une avalanche de supports non seulement de ses fans mais aussi de la famille des deux victimes qu’elle honore dans ses matchs.

Soulignons que Naomi Osaka n’a jamais perdu une finale de Grand Chelem.

LE 11 SEPTEMBRE 2020

LA RÉDACTION DE LTP !!
VIA LOOPHAITI.

LE TOUT AU PLURIEL MAGAZINE.

NOUS SOMMES VOS YEUX ET VOS OREILLES.

Facebook Comments

This post has already been read 1982 times!

Partagez nos articles
0Shares

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Supportez Nous

Copyright © All rights reserved. | Legend Global Tech by PierreFils Fleurissaint.
Translate »